Achetez français qu'ils disaient ! Pas si simple. Aujourd'hui, une large partie de nos industries se sont délocalisées dans les pays où la main d'oeuvre est bon marché. Et pas seulement dans le textile ou l'automobile, mais aussi la presse, la comptabilité, la recherche et le développement dans le médicament. Périra-t-on du fait de la mondialisation ?

Publié le 29/04/2013  Alimenté le 28/10/2016
Table ronde radiall
chronique du par

Quand un salarié de Radiall a dit son inquiétude à François Hollande

Sans banderole, dans un souffle, la peur de la délocalisation

Lundi 17 décembre. Le président de la République est de sortie. En province. Dans une usine. Non, pas en campagne électorale, Monsieur. En président, près des gens. Pour rencontrer des patrons méritants. Et aussi des salariés. Qui lui ont parlé. Tout doucement, sans crier. Ce que lui ont dit ces salariés, les angoisses qu'ils ont exprimées dans un souffle, vous ne le lirez dans aucun journal. Moi, j'y étais.

Une promesse est une promesse : j’avais promis de ne plus faire de visites d’usine en compagnie d’un ministre. Mais une visite d’usine avec un président de la République et un ministre, pourquoi pas ? Je sais, je suis maso. Mais hier lundi, quand j’ai vu que François Hollande et Arnaud Montebourg se rendaient à Radiall, une usine de connectique électronique de la zone industrielle de Château-Renault, en Indre-et-Loire, je n’ai pas pu résister. Que venaient-ils faire dans ce bled à trente bornes de chez moi si ce n'était de la provocation ?

Le temps de me faire accréditer par la présidence, j’échappais ainsi – et aussi – aux feux médiatiques tous dirigés vers la désertion fiscale de Gérard Depardieu et à l’indigestion qui n'aurait pas manqué si j’étais restée devant mon fil d’informations ce jour-là. Dernier argument pour sauter dans ma voiture : j’étais sûre de ne pas être tentée de repartir avec un cadeau presse car, si ce n’est pour décorer un sapin de Noël, je ne vois pas ce que j’aurais pu faire de connecteurs coaxiaux.

/media/article/s55/id5463/original.55921.jpg

Une sentinelle, au loin

Autant dévoiler la conclusion tout de suite : une visite d’usine avec un président de la République, c’est pire qu’une visite d’usine avec un ministre. Tout bêtement parce que, cocotte, c’est le pré-si-dent de la Ré-pu-bli-que. Et là, question sécurité, ça ne rigole plus. Le site est passé au déminage, des voitures de gendarmes sont postées comme autant de sentinelles aux alentours. Quand j’arrive à l’usine, seules les équipes...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

La Wallonie dit "oui" au CETA. Mais qu'a-t-elle obtenu ?

Les médias français et belges décortiquent l'accord

observatoire publié(e) le 28/10/2016 par Manuel Vicuña

La Wallonie a finalement dit "oui" au traité de libre échange avec le Canada (Ceta). Alors que le ministre-président de la région, Paul Magnette est devenu depuis quelques jours le héros très médiatique de l'opposition au Ceta, la Belgique est parvenue à un compromis qui ouvre la voie à la ...

CETA fromages

France 2 : 20 secondes pour comprendre ces sacrés Wallons

chronique publié(e) le 25/10/2016 chez les matinautes

"Ce soir la balle est dans le camp des Wallons. Il leur reste quelques heures pour changer leur position" conclut dramatiquement le petit sujet de France 2. Mais comment peut-on être Wallon ? Incompréhensibles Wallons, qui refusent obstinément de renvoyer "la balle", en approuvant l'accord de ...

Paul Magnette Figaro

Accord UE/Canada bloqué par la Wallonie : la très lente ascension médiatique de Paul Magnette

observatoire publié(e) le 25/10/2016 par Anne-Sophie Jacques

Les opposants aux traités commerciaux négociés entre l’Union européenne et ses différents partenaires ont désormais un héros : le ministre-président de la Wallonie Paul Magnette. En refusant l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada – connu sous le nom de CETA – le ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Accrocs sur Primark, génie du prêt-à-communiquer low cost

Et à quand une enquête sur les coûts réels des produits de la grande distribution et du prêt à porter ? Il faudrait faire le...

Par Adarr
le 30/06/2014

La presse anglo-saxonne veut-elle la peau du quinoa ?

Bon article, si le seul point de vue que l'on veut avoir sur le sujet est celui du traitement médiatique de cette affaire...

Par BuboBubo
le 13/08/2013

Trois semaines après, la sous-catastrophe du Bangladesh

Une hypothèse? Première semaine, silence pour ne pas indisposer nos chères marques bien franco-françaises à nous. Comme ...

Par Cultive ton jardin
le 16/05/2013
Tous les forums >