observatoire du 17/12/2012 par Sébastien Rochat

Fin du monde : emballement en chaînes

Comme les chaînes du privé, France Télés s'est (un peu trop) mobilisée à Bugarach

"Est-ce le rôle des médias de diffuser autant de brèves de comptoir ?" Bonne question. Elle était posée dimanche 16 décembre par Thomas Hugues dans Medias le mag (France 5) qui, après un reportage sur le village de Bugarach, consacrait son débat à la fin du monde prévue le 21 décembre. Difficile, ces derniers temps, d'échapper à cette mauvaise farce de l’Apocalypse et de ce petit village gaulois qui y résistera. Tout le monde s'y est mis : TF1, M6, W9, BFM TV, ou encore Itélé. Un emballement auquel France Télévisions n'a pas échappé sur ses différentes antennes. Autant de moyens dépensés pour une "brève de comptoir" ? @si a peut-être trouvé les économies recherchées par Rémy Pflimlin, le PDG de France Télévisions.



Inutile de faire vos courses pour Noël, la fin du monde est prévue à la fin de la semaine. Pour les inconscients qui ne sont pas encore au courant, figurez-vous que le calendrier maya s'arrête le 21 décembre 2012, qui serait donc la date officielle de la fin du monde. Une superstition relayée en masse ces dernières années par les journaux, les chaînes de télévision mais aussi le cinéma hollywoodien (avec le film 2012 sorti en 2009). Pas de quoi paniquer pour autant : c'est une erreur. Selon le très sérieux CNRS, qui a cru bon de devoir poster une vidéo sur Dailymotion (plus de 200 000 vues en cinq jours), le 21 décembre 2012 ("4 ahau 3 kankin" dans le calendrier maya) ne serait en fait que "la date de la fin d'un grand cycle" selon Jean-Michel Hoppan, archéologue et spécialiste de l'écriture maya. Et cette fin de cycle "n'est pas présentée comme étant un cataclysme, une destruction du monde" mais plutôt comme le retour d'une divinité, Bolonyocte, "qui remet le temps en marche". Conclusion de l'archéologue : "On a plutôt en fait un message de reconstruction que de destruction."

La fin du monde le 21 décembre ? Du flan donc. Mais dans le doute, la France peut se réjouir d'avoir Bugarach, un village de l'Aude qui devrait être épargné quoi qu'il arrive. Une nouvelle superstition qui s'ajoute à la superstition ? Médias le mag, émission sur les médias de France 5, s'est rendu dans ce village et a remonté l'origine de la rumeur.

Comment a-t-elle démarré ? Selon les plus fins...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Fin du monde : emballement en chaînes

Pour se préparer à la fin du monde, je ne saurais trop conseiller l'indispensable dossier que lui a consacré le Gorafi, un ...

Par Hurluberlu
le 18/12/2012
Tous les forums >