Adeptes des jeux vidéo, satanistes, amoureux du Seigneur des anneaux : les médias majoritaires ne les aiment pas, et les caricaturent volontiers. Ils s'expriment dans nos émissions.

Publié le 19/07/2009  Alimenté le 09/11/2015

Il n'y a pas si longtemps, les films de cinéma engrangeaient des millions dès leur première semaine de sortie et ça faisait les gros titres. Aujourd'hui, plus besoin d'aller faire la queue devant le Rex ou le Trianon. Le cinéma vient chez vous et c'est un cinéma dont vous êtes le héros.

Oubliez Autant en emporte le vent, Avatar, Star Wars, Titanic, Bienvenue chez les Ch'tis ou Intouchables. Oubliez les Treets et les esquimaux Gervais, les attractions en première partie et les réclames Jean Mineur Publicité Balzac 0001.Voici venu, depuis un petit moment déjà mais le phénomène s'amplifie, le temps des jeux vidéo.

/media/article/s54/id5398/original.55136.zoom.jpg


Sorti le 13 novembre dernier, Call of Duty Black Ops II est un jeu qui a généré 500 millions de dollars de chiffre d'affaires en l'espace de vingt-quatre heures. Scarlett O'Hara et C-3PO peuvent bien continuer de gesticuler à l'avant du Titanic en mangeant des frites, l'avenir est aux jeux vidéo dont on annonce désormais les sorties comme celles des films, sur des panneaux publicitaires 4x3.

/media/article/s54/id5398/original.55138.zoom.jpg


Si Call of Duty Black Ops II bat tous les records, c'est au moins pour deux raisons. Premièrement, la règle du jeu est très simple : vous êtes le gentil, et vous devez flinguer tous les méchants qui passent à portée de fusil.

/media/article/s54/id5398/original.55139.zoom.jpg


Deuxièmement, vous ne risquez pas vraiment votre vie, vous êtes en quelque sorte immortel et ceux que vous descendez font de jolis cadavres dans un monde tout lisse, à mille lieues des réalités de la vraie guerre en Afghanistan, au Congo, en Syrie, à Gaza ou ailleurs. La violence, la mort et la destruction sont ici aseptisées, propres sur elles, agréables à regarder.

/media/article/s54/id5398/original.55140.zoom.jpg


Est-ce une caractéristique des temps dans lesquels nous vivons, ou bien est-ce une constante dans la représentation de la violence ? Voyons comment la violence physique...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Cyprien3

Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Permanence des medias adultes sur la culture adolescente

observatoire publié(e) le 09/11/2015 par Vincent Coquaz

Norman, Natoo, Cyprien ou Un Panda Moqueur : les Youtubeuses et Youtubeurs français qui rassemblent le plus d’abonnés étaient réunis ce week-end à Paris pour Video City. Ce salon, dont c’est la première édition, avait pour but de permettre aux fans de rencontrer leurs idoles, dans des ...

Collision culturelle entre BFM et le "Comic Con" de Paris

Pourquoi les fans n'acceptent pas que la télé leur mette la main aux fesses

observatoire publié(e) le 26/10/2015 par Vincent Coquaz

Des "gens bizarres". Quand BFMTV s'intéresse au Comic Con de Paris, ce rassemblement de fans de comics déguisés en super-héros, les intéressés n'apprécient que très moyennement. Surtout quand un journaliste de la chaîne met une main aux fesses d'un participant, alors que la communauté s'...

Détour vers le futur

Retour vers la critique : Libé 1985 descendu par le web 2015

La trilogie, devenue culte avec le temps, avait été éreintée par la critique

observatoire publié(e) le 22/10/2015 par Sébastien Rochat

"La bourgeoisie intellectuelle se ridiculise once again". En republiant sur Twitter et Facebook l'intégralité de la critique du film Retour vers le futur, parue en 1985, Libé a raté sa cible. Le post, qui relevait simplement le décalage entre la virulence du texte et le destin du film, aujourd'...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Des Beatles à Cyprien, la presse ne voit qu' "hystérie" et "business"

Je trouve suprenant d'attaquer le papier du monde qui pourtant montre Videocity pour ce qu'est Videocity : un coup de com' et...

Par olivier dell'asino
le 10/11/2015

Alain Carrazé, porteur, apporteur, importeur de séries

Cher Rafik, beaucoup d'espoir dans cet entretien, mais au final, un espoir déçu et j'en reviens à la critique que je me suis...

Par Arnaud Romain
le 27/12/2012

"Le satanisme n'est pas dangereux en France ! "

Satan aujourd'hui a des talonnettes...

Par Francois T
le 15/05/2009
Tous les forums >