Un canapé rouge, un plateau confortable ou un public qui siffle, s'esclaffe et applaudit : bienvenue chez Drucker, Ruquier et de Caunes, producteurs d'info-divertissement, la quintessence de la télé

Publié le 02/01/2012  Alimenté le 24/01/2017
Trierweiler Devedjian
chronique du par

Un Yalta du buzz

Mon premier vend sa couverture sur Hollande et les femmes qui lui gâchent la vie.

Mon deuxième son interview-exclusive-laissez-moi-tranquille de DSK. Mes troisièmes leur livre qui révèle la liaison de Trierweiler et Devedjian: la quintessence du journalisme français tient sommet chez Denisot. Ce n'est pas une émission, c'est un petit Yalta du buzz. Et se déploient, grandioses, des prodiges de dialectique. La couverture, non, n'est pas sexiste, que va-t-on imaginer ? C'est un vibrant hommage aux femmes. L'interview de DSK n'est pas, surtout pas, un coup de com' de l'Obsédé et de ses conseillers. C'est un couronnement de trésors de patience et d'approche animalière. Quant à la révélation de la liaison de Trierweiler et Devedjian, friandise de la semaine, ce n'est pas un argument de vente du livre. Elle éclaire, bien évidemment, les trente dernières années de la vie politique nationale, sans parler des pays émergents, et du conflit israélo-palestinien. Et toute cette quintessence du journalisme deniso-compatible de déployer ses arguments de vente au milieu des piaillements offensés d'Aphatie, qui a trouvé là un sujet de polémique à sa mesure.

Quelques heures plus tard, sur France 2, Delahousse nous fait revivre (très bien, d'ailleurs, excellente enquête) l'épopée Mazarine. Comment, deux septennats durant, le secret fut maintenu. Comment Mitterrand put recruter un escadron de gendarmes d'élite pour protéger sa fille et ses copines d'école, faire écouter illégalement la moitié de Paris, faire intimider les éditeurs potentiels de Jean-Edern Hallier (petits...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Collision fatale Eldin - Barthès chez Hamon

observatoire publié(e) le 24/01/2017 par Matthieu Beigbeder

Chez Cyrille Eldin (Le Petit Journal, Canal+) lundi soir, c'était primaire pour la gauche et allusions bizarres. Chez Barthès (Quotidien, TMC) lundi soir, c'était primaire pour la gauche et allusions cryptées. Un festival d'allusions, qui puise sa source... hors antenne, en marge de la victoire ...

Haas Bartoli

L'astrologie sérieuse, selon France 2

chronique publié(e) le 04/01/2017 chez les matinautes

Par définition, David Pujadas me connait, puisque tous les soirs il me regarde dans les yeux. Et ce lundi soir, comme tous les soirs, il s'adresse à moi : "Vous le consultez avec impatience peut-être en ce début d'année, ou vous le lisez distraitement dans le journal le matin : l'horoscope ...

nouveau media

Bisbilles Hanouna-Barthès sur fond de censure

...sur une transition douteuse de Pernaut au JT de 13h

observatoire publié(e) le 16/11/2016 par Juliette Gramaglia

La guerre (faussement polie) continue entre Cyril Hanouna et Yann Barthès. Alors que la rentrée télé avait été marquée par une bataille d'audiences entre Touche pas à mon poste et Quotidien, l'animateur star de C8 a accusé Barthès d'avoir été censuré par TF1 sur une transition douteuse ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Debré : un grain de sable dans la promo

Merci pour cette chronique, j'étais en effet content de voir ce grain de sable arriver depuis que J.-L. Debré est en promo ...

Par Thomas
le 26/04/2016

"Ce que respecte la télé, c'est la violence"

Je ne suivrai pas le conseil de DS d'acheter ce livre, trois visionnages (pour les plus lents, comme moi) du Grand Journal ...

Par AirOne
le 19/04/2013

Le philosophe naïf perdu à la télé

Petit monsieur qui vient salir une émission phare de Canal plus qui comporte en son sein l'un des chroniqueurs politiques les...

Par consensus 39
le 15/04/2013
Tous les forums >