observatoire du par

Fin de campagne mouvementée pour les journalistes

Insultés et agressés chez Sarkozy, traités de "fachos" par Mélenchon

Les derniers jours de la campagne présidentielle ont été marqués par des insultes et des agressions physiques à l'égard de journalistes, notamment lors de rassemblements UMP. Si Nicolas Sarkozy a condamné toute agression physique, il a déclaré "comprendre" l'exaspération de ses militants à l'égard de la presse.Les réactions des médias concernés ont été diverses. Si la journaliste de Mediapart Marine Turchi, prise à partie le 1er mai à Paris, a porté plainte, ce n'est pas le cas des journalistes de BFM TV, victimes de jets de bouteilles d'eau jeudi, au meeting à Toulon. BFM a néanmoins saisi le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel.De son côté, Jean-Luc Mélenchon a traité de "fachos" des journalistes du Petit journal de Canal+.

Depuis quelques jours, Nicolas Sarkozy a multiplié les critiques des journalistes. Nous vous en parlions ici. Dernier épisode de ces attaques, ce vendredi: en meeting aux Sables d'Olonnes, le candidat UMP s'en est pris à un journaliste de TF1 qui réalisait un direct pour son journal, pendant son discours. "Si notre ami qui fait un direct en nous tournant le dos pouvait s'arrêter, ça m'arrangerait", lâche Sarkozy. "Ne vous inquiétez pas, la politesse n'est qu'une question d'éducation". Et d'ajouter : "Nous y porterons remède".

Regardez ce montage réalisé par Nabil Touati pour le Nouvel obspicto

 

La veille, ce sont des journalistes de BFM qui ont dû rendre l'antenne pendant quelques minutes, pris à partie par des militants lors du meeting de Toulon. La journaliste Ruth Elkrief et son collègue Thierry Arnaud, qui intervenaient en direct depuis le Zénith de Toulon, ont été la cible de jets de bouteilles d'eau par des militants UMP, comme le raconte TéléObs.

"On nous a traités de vendus, de collabos, il y a eu des crachats", a raconté la journaliste à l'AFP. Lors du direct, on entend d'abord quelques huées lors de l'intervention de Ruth Elkrief. Lorsqu'elles deviennent trop sonores, la journaliste s'interrompt pour décrire l'ambiance autour d'elle. "L'atmosphère est assez désagréable puisque des militants sont assez... nous agressent, nous prennent à parti", explique-t-elle.

Thierry Arnaud tente alors de revenir sur le déroulement du meeting mais les huées rendent...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Fin de campagne mouvementée pour les journalistes

Je vous signale que je suis particulièrement en colère contre votre fin d'article. "Jean-Luc Mélenchon a souvent axé sa ...

Par galanga
le 04/05/2012
Tous les forums >