Inflation d'articles sur des livres décrétés "incontournables", critiques de complaisance, renvois d'ascenseur, plagiats, nègres : panorama de l'édition sous domination médiatique

Publié le 13/02/2010  Alimenté le 18/10/2015
enquête du par

Busnel-De Vigan : madame écrit, monsieur adore

Favoritisme conjugal sur le service public ?

Une femme écrivain à succès, un homme critique littéraire influent : un couple. Dans le portrait que dresse de Delphine de Vigan Libération ce lundi 31 octobre, on apprend que l'auteure du récent roman Rien ne s'oppose à la nuit (éd. JC Lattès), qui a dépassé les 100 000 ventes, est la compagne "du journaliste et critique littéraire François Busnel, animateur de la Grande Librairie" sur France 5 – ainsi que directeur de la rédaction du magazine Lire, chroniqueur hebdomadaire à L'Express et animateur d'une heure d'interview quotidienne sur France Inter, ce que Libé oublie de mentionner. Ni vu ni connu, le journaliste a reçu l'écrivain mi-septembre.

La relation n'était pas connue des non-spécialistes. Libé l'a même découverte par hasard. "Le petit soldat peut même se muer en maître de l’esquive. A «que fait votre compagnon actuel dans la vie ?» elle répond, «Je préfère ne pas dire.»", indique le quotidien, avant de glisser que Charlie Hebdo a vendu la mèche quelques jours après cette interview. Dans son numéro paru la semaine dernière, l'hebdo satirique décerne en effet son "conflit d'intérêts de la semaine" à Busnel et de Vigan : "A la ville, Delphine de Vigan partage la vie de François Busnel. Tout le monde le sait dans le petit milieu de l'édition. On n'en aurait rien à faire si ce dernier n'avait pas invité sa belle dans son émission pour parler de son roman."

C'est lors de l'émission du 15 septembre que compagne et compagnon se sont ainsi fait face sur le plateau de France 5. Le journaliste a vouvoyé l'auteure, ne l'a pas traitée différemment des autres invités, et l'a interrogée sur le sujet de son livre (la mère de l'auteure) comme si de rien n'était.

Mais, sur une vingtaine de minutes d'entretien, il a tout de même couvert son livre d'éloges à deux reprises:

Un livre "absolument extraordinaire", qui "sort totalement du lot" picto

 

Que l'on s'entende bien. Il n'est pas question ici de remettre en cause le talent de Delphine de Vigan (invitée voici quelque temps de notre émission littéraire D@ns le texte). De fait, étant donné son succès critique (elle a obtenu le prix Fnac cette année et était encore...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Fillon, heureux

Ventes de livres : derrière les classements de la presse

Beaucoup de doigt mouillé, peu de chiffres incontestables

enquête publié(e) le 11/10/2015 par Sébastien Rochat

Où sont les "vrais chiffres" ? Quand François Fillon se réjouit d'avoir vendu 50 000 exemplaires de son nouveau livre Faire, Le JDD, puis Le Parisien ont révélé que "les vrais chiffres des ventes" se situaient plutôt autour de 17 000. Des chiffres issus de deux classements différents ...

Guénier - Renaudot

Auteur en lice pour le Renaudot propose interview, pas sérieux s'abstenir

flash publié(e) le 10/10/2015 par Justine Brabant

Son roman est en lice pour le prix Renaudot, mais aucun critique littéraire ne s'est intéressé à lui. Alors, Fabrice Guénier (auteur de Ann, chez Gallimard) a passé une petite annonce dans Libé. "Dernier roman Gallimard encore en lice pour le Renaudot, n'ayant eu à ce jour ni critique ni ...

nouveau media

Vargas Llosa et les "commérages" du New York Times

lu publié(e) le 26/08/2015 par Robin Andraca

Trop "people" la rubrique littéraire du New York Times ? C'est l'avis du prix Nobel de littérature 2010, Mario Vargas Llosa, qui a écrit au quotidien américain pour protester contre la publication de ragots infondés. Le Times a fait marche arrière. Capture du Guardian, 25/08/2015 Vargas ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"Code rouge" : comment le livre de Duflot a explosé la rentrée politique

personne pour la remercier d'avoir démissionné quand ce plouc d 'Hollande a nommé Valls , rien pour la racheté à vos yeux ? C...

Par evemarie
le 24/08/2014

BHL exhibe au Flore la puissance de son réseau

Vomir, vomir...

Par olympe
le 07/12/2010

"Filmer un éditeur lisant un manuscrit, c'est chiant !"

Bonne idée de consacrer une émission à un con ! On commençait à fatiguer de trop d'intelligence et de subtilité.

Par Ervé
le 11/09/2009
Tous les forums >