Pubs et représentations sexistes, évidemment. Mais pas seulement. Sur les plateaux d'experts, dans les colonnes des journaux, la parité est loin d'être atteinte. Le sexisme médiatique, traqué jusque dans ses retranchements les plus insoupçonnables.

Publié le 29/06/2011  Alimenté le 22/06/2016
édito-Elle-24/10/2011
observatoire du par

Elle s'engage pour "Mademoiselle"...

Et ça fait grincer les blogueuses

Elle aime "Mademoiselle". Dans son édito du 19 octobre, la journaliste Alix Girod de l'Ain prend la défense du terme, alors que les associations féministes Osez le féminisme! et Les chiennes de garde veulent le faire supprimer des papiers administratifs. Dans un appel lancé fin septembre,"la distinction Madame/Mademoiselle n’est ni flatteuse, ni obligatoire" et "est le signe du sexisme ordinaire qui perdure dans notre société". Elle est peu tendre envers cette démarche militante, ce qui provoque la polémique sur Internet.

elles soulignaient que

Presse féminine rime-t-elle avec engagement féministe ? Si l'on en juge par l'édito signé Alix Girod de l'Ain, non, et ça n'a même parfois rien à voir. C'est en tous cas ce que lui reprochent de nombreux blogueurs aujourd'hui.

Certes, Girod de l'Ain n'est pas la première à défendre le terme "Mademoiselle". Sophie Fontanel, autre plume du magazine, avait même affirmé le 28 septembre dans une interview à Atlantico que "les femmes s’en foutent". Mais l'édito de Girod de l'Ain provoque la colère de plusieurs blogueuses. Il est vrai que les arguments sur ce débat qui agite les milieux féministes depuis un mois n'y sont guère convaincants, et que les passages se voulant humoristiques tombent quelque peu à plat.

Prenant les arguments du collectif à rebrousse-poil, pour qui un "Madame" vaut mieux qu'un "Mademoiselle", la journaliste questionne ainsi : "Ça signifierait que, pour ces féministes-là, c’est mieux d’être officiellement casée, plus respectable ?"

Pour étayer son argumentaire, elle affirme que mademoiselle "est libre, parce qu’elle ne dépend pas d’un homme, parce qu’elle a plein d’enfants", mais aussi qu'un Madame ne conviendrait pas à sa fille de 18 ans, "avec ses boucles blondes et ses joues roses". Conclusion humoristique : "A la limite, si on doit changer quelque chose sur les formulaires administratifs, il faudrait rajouter une case: «Pcsse». Mariées ou pas, jeunes ou vieilles, ce qu’il faut revendiquer, c’est notre droit inaliénable à...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Benoîte Groult, Mitterrand, les foyers, les familles et la pilule

chronique publié(e) le 22/06/2016 chez les matinautes Article temporairement gratuit

C'est une courte video, guère virale, et sans doute pas amenée à le devenir, qui a resurgi à l'occasion de la mort de Benoîte Groult. Candidat à l'élection présidentielle, François Mitterrand répond à une question de l'écrivaine (épouse de son ami Paul Guimard, et brièvement sa ...

Mad Mag

Le CSA se fâche contre le sexisme de la téléréalité

Mais où sont les limites ?

enquête publié(e) le 18/06/2016 par Anne-Sophie Jacques

Le CSA fait les gros yeux. Suite à des délibérations, rendues publiques mercredi 15 juin, le Conseil supérieur de l’audiovisuel épingle le sexisme et la vulgarité de plusieurs émissions de téléréalité diffusées sur la TNT. Si Le bachelor (NT1) et Les Marseillais (W9) écopent d’une ...

nouveau media

Sexisme : Pompili raconte sa photo "humiliante" de Libé

Et c'est...dans Libé !

observatoire publié(e) le 22/05/2016 par Robin Andraca

"Je me suis fait avoir". Quelques jours après avoir critiqué Libération, et le choix d'une photo à "connotation sexuelle" choisie pour illustrer son portrait en septembre 2012, Barbara Pompili, secrétaire d'Etat chargée de la biodiversité et ancienne co-présidente du groupe EELV de l'...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Sexisme : Pompili raconte sa photo "humiliante" de Libé

Soulagée, qu'il y ait une suite au vite-dit de mercredi. Entre la photo de la poupée Barbie (dixit AK en 2012), et l'...

Par Anne Reynaud
le 22/05/2016

Male Gaze : l'analyse était presque parfaite

Cette chronique me laisse très perplexe... Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris le propos ; beaucoup de choses me gênent...

Par Oriane
le 20/07/2013

Pourquoi si peu de femmes sur le plateau d'@si ?

en tous cas, si vous pouviez éviter de ré-inviter Elisabeth Levy, ça serait gentil. Merci!

Par stephanie
le 13/12/2011
Tous les forums >