Chez les éconautes

Un voyage en Patago-conomie, pays si proche mais aux dialectes si mystérieux. Par Anne-Sophie Jacques, voyageuse néophyte (ou presque) en économie, mais experte en désossage des jargons.

Sapir
chronique du par

Pourquoi Jacques Sapir ne doit jamais être invité au JT de France 2

Alors, cette crise de l’euro ? Est-ce le début de la fin ou la fin du début ? Est-on parti pour l’implosion de la zone ou pour un fédéralisme accru ? Une poignée d'économistes penche clairement pour la première solution. Après plusieurs jours passés en économie, formidable continent à géographie luxuriante, il m'est impossible de ne pas les entendre. Autant aller voir le plus convaincu d'entre eux, Jacques Sapir. Attention : il est très pessimiste.

S'il y a un économiste archi-convaincu de la fin imminente de l’euro, c'est bien Jacques Sapir. Directeur d’études à l’école des hautes études en sciences sociales (EHESS), ce spécialiste de la Russie est aussi professeur à l’école économique de Moscou. Son bureau parisien regorge de babioles russes. Ma préférée ? L’image collée sur son armoire. Selon l’endroit où vous vous trouvez, vous voyez soit Poutine soit Medvedev. Au moins, les Russes fabriquent des gadgets durables, le petit manège du président et de son premier ministre étant susceptible de se prolonger sur plusieurs décennies.

 

 

Je vous entends d'ici : Anne-So, t'as un faible pour les tricards. J'assume. Sapir, hier encore, était tricard au dernier degré (à côté de lui, Piketty est sous les feux de la rampe). Mais il l'est de moins en moins. Le 21 septembre, Sapir était l’invité de l’émission Du grain à moudre sur France Culture et, le 19, on le trouvait sur le plateau de Mots croisés, en compagnie de Marine Le Pen (FN), Christian Estrosi (UMP) et Jérôme Cahuzac (PS). Titre de l’émission : Faut-il sortir de l’euro (et lâcher la Grèce) ? Sapir en garde un drôle de souvenir : « j’étais à côté de Le Pen, elle avait devant elle un gros paquet de notes… dont mes articles dans Marianne. J’étais coincé entre son envie de me tirer à elle, et mon envie de la contredire qu’elle aurait immédiatement contrée, mes papiers à l’appui. Heureusement que Cahuzac a passé l’émission à dire qu’il était d’accord avec elle. »...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Les incontournables

Commentaires d'utilité publique

Quatremer, Ruffin, Guetta : les arguments des européennes s'affûtent

Inutile d'organiser une foire d'empoigne d'ou rien ne ressortira ou presque. Autant plutot les inviter chacun séparément ...

Par Makno
le 25/02/2014

Impôts : qui pigeonne qui ?

Hé bien moi je suis entrepreneur, et je suis actuellement à la recherche de fonds pour financer mon activité (éco-concevoir ...

Par Martin
le 04/10/2012
Tous les forums >