Economiste anti-libéral, refusant les règles du jeu médiatiques, les débats manichéens, et la mise en avant personnelle, Frédéric Lordon est l'une des voix les plus fortes du mouvement #NuitDebout. Toutes ses émissions (et quelques autres choses) sont regroupées ici.

Publié le 18/08/2009  Alimenté le 31/03/2016
création monétaire
suivi du par

Contre l'effondrement bancaire, Lordon préconise la "création monétaire"

Le débat économique de la rentrée se précise

Mots-clés : économie, crise, finances, Lordon

Cette fois, c'est "le commencement de la fin":

tranchant avec la myopie des commentaires estivaux sur le coup de tonnerre de la dégradation de la note souveraine des Etats-Unis, Frédéric Lordon, économiste critique bien connu de nos @sinautes, y voit donc, le commencement de la fin de "la mondialisation néolibérale (appelée à) périr par la dette parce que, à l’encontre de l’idée reçue qui le présente comme la raison économique même, le néolibéralisme est fondamentalement le régime économique du surendettement généralisé". Car 2011, pour Lordon, pourrait bien ne pas être une simple répétition de 2008. "La puissance publique qui était encore disponible pour ramasser les morceaux du premier accident sera par construction aux abonnés absents" pour régler la question de la dette publique.

Comme beaucoup, Lordon a été frappé par l'épisode inouï de l'erreur de Standard and Poor's dans la dégradation américaine: "l’agence s’emmêle un peu les crayons et, dans une première version de sa note, majore la dette à dix ans de 2 trillions de dollars puis, constatant son erreur, la déclare en fait négligeable et procède dans une deuxième version à un renversement souverainement ad hoc de son argumentaire pour expliquer que le problème n’est pas tant dans les chiffres que dans la situation politique étasunienne." L'épisode est un aveu. La confirmation de ce que nos invités ont souvent répété (et notamment dans cette émission) : le caractère essentiellement politique des ukases des agences de notation. Avant de noter des comptes, elles...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Lordon Tolbiac

Lordon, la bonne nouvelle de Tolbiac

chronique publié(e) le 31/03/2016 chez les matinautes

Tiens, pour une fois, j'ai causé dans le poste du matin. Et du petit matin : à 7 heures 15, en direct. Pas d'une radio française, ne rêvons pas. Si les radios françaises, et les medias français en général, savaient qu'@si existe, on s'en apercevrait. Non. J'étais sollicité par Namasté, l'...

nouveau media

Merci Patron : "mes inspirateurs ? Michael Moore et Lafesse"

Ruffin, Lordon, et le film qui ridiculise Bernard Arnault

arrêt sur images, émission publié(e) le 19/02/2016 par la rédaction

Un film qui ridiculise Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France, patron de presse et puissant annonceur des médias qu’il ne possède pas ? Eh oui, c’est possible. Le film s’appelle Merci patron et sort en salle le 24 février après une tournée d’avant-premières dans une ...

Piketty Lordon

Piketty Lordon, l'émission qu'on aurait pu organiser

(Ou non)

chronique publié(e) le 20/04/2015 chez Daniel

  Tiens, quelques mots d'économie. Ca fait longtemps qu'on n'a pas parlé d'économie. Or donc, j'ai regardé la plus intéressante émission politique du week-end : c'était une émission d'économie. Taddei a réuni Piketty et Lordon sur un même plateau. On avait essayé nous-mêmes, lors ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Merci Patron : "mes inspirateurs ? Michael Moore et Lafesse"

Vous devriez laisser cette émission en accès libre : c'est un formidable témoin de notre époque, de ses risques et espoirs. ...

Par Julien
le 19/02/2016

Piketty Lordon, l'émission qu'on aurait pu organiser

ASI fait entre les lignes la promotion d'une émission scandaleuse, de surcroît financée par nos impôts, une soirée qui ...

Par consensus 39
le 20/04/2015

Maja et Lordon, une émission "d'une nullité suprême" ?

J'avais vu ce post dans le forum de l'émission et j'avais pensé : il y a beaucoup à objecter, mais beaucoup trop, je n'ai pas...

Par Yanne
le 07/08/2009
Tous les forums >