Au coeur de l'affaire Karachi, copain de vacances de Copé et Hortefeux, un pied en Libye, l'intermédiaire Ziad Takieddine est un révélateur. Du mélange des genres entre pouvoirs économique et politique, comme des lignes de partage médiatiques sur le traitement des "affaires".

Publié le 01/03/2012  Alimenté le 29/05/2017
Documents Takieddine - photo Mediapart - 10/07/2011
enquête du par

Takieddine : pourquoi le feuilleton mediapart ne prend pas

Pour Mediapart, le feuilleton de l'été 2011 ne ressemble pas à celui de 2010. L'an dernier, le site d'info donnait le tempo dans l'affaire Bettencourt, et ses multiples révélations avaient largement alimenté l'actualité politico-judiciaire, imposant les relations entre l'héritière de L'Oréal et le ministre Eric Woerth comme le sujet incontournable de l'été. Cette année, la cible de Mediapart a pour nom Ziad Takieddine, libanais, intermédiaire pour la France dans les contrats d'armement internationaux. Inconnu du grand public, il est soupçonné d'avoir joué un rôle dans le financement occulte de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995. Mais depuis le 10 juillet, Mediapart a beau multiplier les articles, regroupés sous le terme "Documents Takieddine" (liens réservés aux abonnés), le feuilleton n'a pas pris : les reprises dans les autres médias sont peu nombreuses, et les responsables de l'UMP pointés pour leurs liens avec Takieddine n'ont pas eu besoin de se justifier. Qui est responsable de ce semi-échec? Le reste de la presse, ou le site lui-même, pour avoir présumé de ses forces ?Mise à jour - 26 juillet :

Résumés en quelques lignes, les cinq articles que Mediapart a publiés sur Ziad Takieddine, sont impressionnants: l'homme suspecté d'être au coeur du financement illégal de la campagne d'Edouard Balladur en 1995 est, ou a été, un bon ami de Jean-François Copé et Brice Hortefeux. Il les a plusieurs fois accueillis dans ses propriétés ou sur son bateau, prenant parfois à sa charge les frais de séjour, alors même qu'il se débrouillait pour ne payer aucun impôt en France. Il a aussi directement été en affaire avec le cabinet de Sarkozy, en contribuant en partie à la libération des infirmières bulgares en 2007, mais aussi en négociant au nom du ministère de l'Intérieur en 2003 des commissions dans un contrat d'armement (finalement annulé) avec l'Arabie saoudite. Ce qui est illégal. Enfin, ses comptes laissent apparaître de mystérieux "paiements secrets", qui pourraient avoir servi à financer des hommes politiques.

Pour autant, ces informations ont rencontré peu d'écho dans la presse. Le premier épisode des révélations de Mediapart, publié le 10 juillet, avait pourtant de quoi allécher des journalistes non spécialisés, puisqu'il était accompagné de photos jusqu'alors inconnues, montrant Copé et Hortefeux en vacances, dans des tenues parfois assez ridicules, avec, et chez Takieddine. Copé dans la piscine d'un intermédiaire sulfureux, joli cliché !

Rappelons que Takieddine est soupçonné par la justice d'avoir eu une large part dans la négociation du contrat...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

cassette Méry

Takieddine : silence !

chronique publié(e) le 17/11/2016 chez les matinautes

Soyons clair. Aucun media n'est jamais obligé de "reprendre" les révélations d'un autre media. Il peut y avoir toutes sortes de raisons de ne pas les reprendre. Soit qu'on ne les estime pas fiables, soit (si si, ça arrive) qu'on ne souhaite pas, par vilaine jalousie, faire de la pub à un media ...

nouveau media

Financement libyen : Takieddine dit avoir livré 5 millions d'euros à Sarkozy

Et comment l'investigateur Gattegno a été mobilisé pour étouffer l'affaire

observatoire publié(e) le 15/11/2016 par Manuel Vicuña

Ziad Takieddine s’invite dans la campagne des primaires. Dans un entretien filmé, publié ce mardi par Mediapart, l’homme d’affaires franco-libanais affirme avoir remis à trois reprises des valises d’argent liquide à Nicolas Sarkozy alors ministre de l’Intérieur et à son directeur de ...

brisard-lemonde-220312

Kadhafi/Sarkozy : Le Monde flingue la source de Mediapart

suivi publié(e) le 23/03/2012 par Dan Israel

Il est la source d'une révélation de Mediapart qui avait fait du bruit il y a peu ; il est dézingué par Le Monde. Hier, le quotidien a publié un portrait très critique de Jean-Charles Brisard, "«consultant international» spécialisé dans le terrorisme et l'intelligence économique, ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"En 2006, déjà, Bourgi m'avait raconté..."

toute la classe politique en a croqué alors: du ps au fn? donc si on veut que ça s'arrête, en autres bonstés, y a plus qu'...

Par tr4nz1t
le 17/09/2011

Takieddine : pourquoi le feuilleton mediapart ne prend pas

Je suis parfois stupéfait de la manière dont on peut parler des journalistes (ou politiques, ou autres) dans la plupart des ...

Par Adrizsnk
le 27/07/2011

Takieddine : pourquoi le feuilleton mediapart ne prend pas

Non mais stop, y'en a marre de ces critiques aveugles et sourdes du "marketing agressif". Coco, c'est la rançon à payer de l'...

Par Natoussia
le 26/07/2011
Tous les forums >