Déchéance de la nationalité française, prison ferme pour certains parents : les dernières annonces tonitruantes de Sarkozy s'inscrivent dans une longue tradition. Vidéosurveillance, lois sur mesure : dans le débat sur le sécurité, le pugilat sans fin des intox et des contre-intox

Publié le 25/02/2010  Alimenté le 22/09/2015
La Cour des comptes à la Une
observatoire du par

Sécurité : bataille médiatique autour du rapport de la cour des comptes

Réplique de Guéant faible sur le fond. Atlantico met en cause les auteurs du rapport

Attention aux balles qui sifflent ! Depuis la publication, jeudi 7 juillet, d'un rapport de 248 pages de la Cour des comptes particulièrement critique sur la politique de sécurité sous l'ère Sarkozy (2002-2010), les hostilités sont déclarées entre Guéant et la Cour. Et la presse ? Elle choisit son camp. Un vrai "réquisitoire" pour Les Echos, un "mauvais bilan" pour Libération, le constat de "dix années d'échec" selon Mediapart. De quoi réjouir L'Humanité qui titre "La baraque sécuritaire de Sarkozy bien cassée". Dans les JT, même constat (mais avec un vocabulaire plus soft) : ce rapport "met en doute la sincérité des chiffres" du gouvernement explique David Pujadas sur France 2.Dans ce concert favorable à la Cour, deux médias apportent une note discordante : Le Figaro donne très largement la parole à Guéant, qui dénonce des "inexactitudes" (mais sans citer une seule erreur statistique sur les principales critiques formulées par la Cour). Et l'autre contre-attaque est venue du site Atlantico, qui a révélé que la plupart des rédacteurs du rapport ont tous été "à un moment de leur carrière, élus ou conseillers dans un gouvernement ou une collectivité socialistes" (précision que ne mentionne aucun autre media).

C'est une première qui n'a échappé à aucun média : la Cour des comptes, présidée par le socialiste Didier Migaud, vient de publier un rapport sur "l'organisation et la gestion des forces de sécurité publique" entre 2002 et 2010. Derrière la neutralité du titre de ce rapport qui se fonde sur le contrôle de 52 villes de quatre régions (Ile-de-France, PACA, Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon), le bilan de la Cour des comptes est très critique sur la politique de sécurité menée par Nicolas Sarkozy.

En six chapitres, le rapport remet en cause l'efficacité de la "politique du chiffre", constate la baisse des effectifs, déplore une mauvaise gestion des ressources humaines à l'origine d'une faible présence sur le terrain et d'une inégale répartition des effectifs sur le territoire. Enfin, le rapport s'inquiète du "rôle grandissant des polices municipales" dont la formation est parfois insuffisante et regrette le déploiement coûteux des systèmes de vidéosurveillance sans que leur efficacité n'ait été prouvée.

Chiffres à l'appui, la presse et les JT ont repris tous ces points.

Des doutes sur la sincérité des statistiques. Première cible du rapport de la Cour des comptes : les statistiques de la délinquance (que Sarkozy aime manipuler). "Les magistrats mettent en doute la «fiabilité» des statistiques départementales du fait de leur «grande instabilité» d'une année sur l'autre, explique par exemple Mediapart. Ainsi, sur l'année 2009, [les...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Cash / videosurveillance : Libé donne raison à Hortefeux contre Lucet

lu publié(e) le 22/09/2015 par la rédaction

Encore un échange tendu en guise de teasing. Comme pour le clash avec Rachida Dati, le magazine Cash investigation de France 2 a mis en ligne un teaser montrant un échange musclé entre Brice Hortefeux et Elise Lucet à propos de l'inefficacité de la vidéosurveillance. "Le nombre d'agressions ...

mygales et yuccas

La dame dans le métro avec sa peur et Sarkozy

chronique publié(e) le 25/11/2014 chez les matinautes

Vous vous souvenez de Lionel Jospin ? C'est cet ancien Premier ministre socialiste, forcément angélique comme tous les socialistes d'avant Manuel Valls, et qui niait l'insécurité qui opressait alors le pays. "On était dans une situation où Jospin avait dit à une dame qui avait peur dans le ...

Du djihadisme à la réforme pénale, la tentative de glissement de l'UMP

observatoire publié(e) le 02/06/2014 par Sébastien Rochat

Quel rapport entre la "contrainte pénale" défendue par Christiane Taubira et l'arrestation du djihadiste français Nemmouche, principal suspect de la tuerie au Musée juif de Belgique ? Aucun. Cela n'a pas empêché certains responsables de l'UMP d'utiliser l'affaire belge contre la loi Taubira, ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Taubira, Pujadas, et la couleur des cache-misère

Je ne comprends pas la conclusion de cet article, comme s'il était prévu dès le départ de conclure sur une note négative ...

Par Lucas Taïeb
le 06/09/2013

Sarkozy, récidiviste de la manipulation des chiffres de la délinquance

Merci pour cet article sur la propagande sécuritaire sarkozienne... Toutefois, un élément semble avoir échappé à la ...

Par Hurluberlu
le 29/11/2009

Vidéosurveillance : les chiffres mystérieux du Figaro qui tombent à pic pour Alliot-Marie

L'oxymore du jour: "journaliste au Figaro "

Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)
le 25/03/2009
Tous les forums >