"La durée de vie augmente, il faut donc travailler plus" : pourquoi les arguments les plus ressassés ne sont pas forcément exacts, l'enquête d'@si. Au coeur du mouvement contre la réforme des retraites, un dossier à lire d'urgence.

Publié le 29/05/2010  Alimenté le 04/12/2014
observatoire du par

Retraites : comment cotiser plus et gagner moins

L'enfumage de Fillon sur les carrières longues

Attention, séquence enfumage. Invité dans l'émission Capital sur M6, François Fillon a eu beaucoup de peine à se sortir des assauts du présentateur sur la réforme des retraites. A plusieurs reprises, le journaliste est revenu sur le caractère injuste de la réforme, notamment pour les salariés qui ont commencé à travailler à 18 ans et qui cotiseront donc 44 ans (contre 41,5 années normalement) avec le recul de l'âge légal à 62 ans. "C'est quand même assez injuste !" s'est exclamé Lagache. Visiblement embarrassé, Fillon a tenté de s'en sortir par une phrase creuse, "le travail n'est pas une injustice en soi", puis en affirmant que ce salarié "touchera une retraite plus élevée". Tout va bien, donc ! Sauf qu'avec la réforme actuelle, ce salarié touchera moins qu'avec l'ancien système, comme le remarque Libération.




Avec la réforme 2010, un salarié devra remplir deux conditions pour pouvoir partir à la retraite : cotiser 41,5 années et atteindre l'âge de 62 ans. Mais que se passe-t-il pour le salarié qui a toutes ses annuités avant 62 ans ? Tout dépend de l'âge auquel ce salarié est entré sur le marché du travail. Ceux qui ont commencé à travailler entre 14 et 17 ans pourront partir avant 62 ans s'ils ont cotisé 41,5 annuités. En revanche, ceux qui ont commencé à travailler à 18 ans ne bénéficient pas de cet aménagement et devront attendre 62 ans pour partir à la retraite. C'est un "système injuste" pour les syndicats, car ce salarié aura cotisé 44 ans (au lieu des 41,5 annuités requises), soit 2,5 années de plus que les autres.

Dimanche soir, sur le plateau de Capital, Guy Lagache a souligné l’injustice de cette mesure en demandant au Premier ministre ce qu'il comptait faire pour y mettre fin. Dans un premier temps, Fillon a tenté de botter en touche, mais Lagache n'a pas lâché le morceau...


...en répétant à quatre reprises que c'est injuste picto

 

 

Pour couper court aux assauts du journaliste, Fillon a donc annoncé du bout des lèvres que celui qui aura 44 annuités bénéficiera d'une retraite plus élevée. Ce serait logique en effet... sauf que ce n'est pas tout à fait vrai.

 

Comme l'explique Libération, "seules les années cotisées au-delà de la durée minimale de cotisation, mais aussi et surtout au-delà de l’âge légal de départ, donnent droit à une majoration (5...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

pénibilité France 2

Pénibilité : patrons malcomprenants

chronique publié(e) le 04/12/2014 chez les matinautes

Le journal de Pujadas est ainsi fait qu'aucune souffrance humaine ne lui est étrangère. Ainsi se penche-t-il, en ouverture, sur le drame de ces patrons, menacés de plein fouet par l'arrivée des "comptes pénibilité". Au cours des négociations sur la réforme des retraites, tout le monde était...

Grosse manip

Réforme des retraites : Libé dénonce une "grosse manip"

suivi publié(e) le 30/08/2013 par Sébastien Rochat

Passée sous silence sous Fillon, la mesure a le droit cette fois-ci à la Une de Libération sous le titre "La grosse manip". La revalorisation des pensions de retraite en fonction de l'inflation n'interviendra plus le 1er avril, mais le 1er octobre d'après la réforme des retraites ...

Hollande et la retraite à 60 ans dans Le Figaro

Hollande / retraite : et les congés maternité ?

suivi publié(e) le 08/02/2012 par Sébastien Rochat

Décidément, il n'est pas facile de savoir ce que souhaite exactement François Hollande à propos du retour à la retraite à 60 ans. Entretenant le flou sur cette question, il avait pris un seul engagement ferme, celui d'un retour à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont déjà leurs 41 ans de ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"Les jeunes défendent des droits qu'ils n'auront jamais"

De quel droit Louis Chauvel ose-t-il affirmer que les droits qui existent "encore" aujourd'hui auront disparu d'ici cinquante...

Par Sophie HANCART
le 16/10/2010

"Les jeunes défendent des droits qu'ils n'auront jamais"

Oui, merci, et si je pouvais avoir plus que ce simple mot pour vous dire toute ma gratitude d'avoir déniché ce mec, ...

Par Marie M
le 15/10/2010

Retraite des parlementaires et des ministres : la fin d'un privilège

Je me souviens d'avoir lu avant la campagne de 2007 que nombre de membres du PS étaient "soumis" à l'impôt sur la fortune. ...

Par Sophie
le 16/06/2010
Tous les forums >