Vidéo d'une bavure américaine en Irak, colossale fuite de rapports confidentiels de l'armée en Afghanistan, informateurs strictement anonymes... Le site qui diffuse des documents secrets en tous genres se rêve en nouveau média de révélations. Et parvient à imposer ses règles à ses ancêtres, les journaux.

Publié le 27/07/2010  Alimenté le 31/07/2013
Guardian, Wikileaks
observatoire le 26/07/2010 par Gilles Klein

Méga fuite de documents accablants sur la guerre d'Afghanistan

Wikileaks a alimenté le New York Times, le Guardian, et le Spiegel

La plus grosse fuite de documents militaires depuis des décennies ? Le site Wikileaks, dont nous avions détaillé les méthodes ici, a fourni 92 000 rapports confidentiels ou secrets de l'armée américaine sur l'Afghanistan à trois journaux de la presse internationale, avant d'en mettre en ligne 76 000. L'Américain New York Times, le Britannique The Guardian, et l'hebdomadaire allemand Der Spiegel publient, en même temps, aujourd'hui à la Une leurs analyses sur ces "carnets de guerre".

"Le combat en Afghanistan : les archives secrètes", titre la Une du New York Times avec une grande photo noir et blanc et cinq pleines pages intérieures sur le sujet. L'article signé par une équipe de 8 journalistes détaille: "Six ans d'archives contenant des documents militaires confidentiels rendus public dimanche montrent une image sans fard de la guerre vue sur le terrain, beaucoup plus sombre que son portrait officiel. Les documents secrets publi...
Mots-clés : Afghanistan, Assange, der Spiegel, Etats-Unis, guerre, New York Times, The Guardian, Wikileaks



Pour lire la suite, vous devez être abonné !
logo Arrêt sur Images

Nos abonnements

Formule mensuelle Formule annuelle Formule un jour Abonnement couplé avec Mediapart Abonnement couplé avec canard PC Abonnez-vous à Hors-Série

Vous pouvez aussi

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   
Abonnez-vous !

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Attaques Internet pro-wikileaks : qui est derrière ?

Ce qui se passe sous nos yeux, c'est le début d'une guerre informatique entre le pouvoir et les citoyens. Wikileaks est ...

Par pow wow
le 08/12/2010

"La transparence illimitée, c'est la Chine de Mao"

Mais bon sang de bonsoir, comment ce type ose-t-il parler de "confidentialité nécessaire" ? Comment ose-t-il parler de "...

Par Saheyus
le 03/12/2010

"La transparence illimitée, c'est la Chine de Mao"

Ce qui énerve fort ceux qui détiennent le pouvoir, comme Védrine et d'autres, c'est que leur pouvoir repose essentiellement...

Par JM
le 03/12/2010
Tous les forums >