Violents, amoraux, addictifs: entre ébahissement et effroi, le regard des médias généralistes sur les jeux vidéo ne change pas. Quant aux médias spécialisés, sont-ils fiables ?

Publié le 19/05/2008  Alimenté le 10/04/2017
red-dead-redemption-playstation-3-ps3-004
chronique du par

Bacs à sable

Plénitude, addiction et mélancolie dans le Jeu vidéo

La télévision nous le répète à l'envi : les jeux vidéo créent de terribles addictions. Ils dégradent le rythme de sommeil des enfants et empêchent leurs parents de regarder tranquillement la publicité. Sans chercher à contester la validité de ce discours, motivé rappelons-le par une vraie guerre commerciale entre les deux médias, posons-nous la question que la télévision ne pose pas, à savoir: qu’est-ce qui pousse vraiment des centaines de millions de joueurs, d’une moyenne d’âge de 35 ans, à sacrifier un temps si précieux aux objets vidéoludiques, jusqu’à mettre parfois en péril leur vie sociale?

 

Au tournant des années 2000, le jeune journaliste et critique Tom Bissell éditait des livres à New York. Il écrivait pour Harper’s Magazine ou le New York Times et recevait des prix littéraires à Rome. Le reste du temps, il parcourait l’Asie centrale et l’Europe de l’Est, dont il étudiait avec tact les débris post-communistes. Tom Bissell était un auteur prolifique, discipliné, au regard acéré et à la carrière chargée de promesses.

 

/media/article/s31/id3064/original.27328.zoom.jpg Puis, en 2006, un de ses amis lui prête le jeu vidéo Grand Theft Auto: Vice City. L'auteur se souvient: "J’aurais du noter que cet ami, tout en me parlant de la ville de Vice City, admettait n’avoir pas dormi plus de quatre heures par nuit depuis qu’il avait acquis ce jeu; ses spasmes oculaires et ses réflexes moteurs aléatoires en faisaient foi. Mais je voulais savoir ce qu’il y avait de si excitant à propos de Vice City. "Prends-le et joue" me répondit-il. "Tu peux faire n’importe quoi dans ce jeu. N’importe quoi." Cette promesse se révéla un tantinet exagérée. Un tantinet seulement."

Depuis 2006, Tom Bissell a enchaîné Grand Theft Auto: Vice City, Grand Theft Auto: San Andreas, Grand Theft AutoIV. Depuis 2006, il a passé ses matinées, ses après-midi et ses nuits à arpenter les rues fictives de Vice City, de San Andreas, de Las Venturas ou de Liberty City, la manette dans une main tandis que l’autre préparait un rail de cocaïne (idéal, selon lui, pour tenir physiquement le coup et augmenter sa perception visuelle et...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Mélenchon fait les poches de Macron et Fillon dans un jeu vidéo

Aux sources de "Fiscal Kombat"

enquête publié(e) le 10/04/2017 par Robin Andraca

Une envie soudaine de secouer Emmanuel Macron, Pierre Gattaz, François Fillon ou Patrick Balkany ? C'est ce que ce propose un jeu vidéo en ligne lancé le 7 avril, mettant en scène Jean-Luc Mélenchon faisant les poches de plusieurs "oligarques" pour financer son programme. Un jeu conçu par une ...

couvPokemon

"Il y a une dimension transgressive dans Pokémon GO"

Véritable phénomène ou création médiatique ? Le débat

arrêt sur images, émission publié(e) le 16/09/2016 par la rédaction

C'est la deuxième panique de l'été, après la polémique sur le burkini. Il paraît que des milliers de jeunes envahissent l'espace public pour... jouer. Pour chasser des petites bêtes virtuelles de toutes catégories. Le jeu Pokémon Go est-il le dernier piège virtuel dans lequel est tombée ...

nouveau media

Twitch déclare la guerre aux spectateurs "robots"

Faux spectateurs, faux abonnés, fausses discussions...

suivi publié(e) le 21/06/2016 par Vincent Coquaz

Des robots fans de jeu vidéo ? On connaissait déjà Twitch, la plateforme qui permet de regarder et diffuser des parties de jeu vidéo en direct ou enregistrées (devenue en quelques années un véritable géant d’internet), mais on découvre aujourd’hui… ses robots. Malgré leur ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"GTA fait du mal aux jeux vidéo"

Pas mal de réactions de gens qui sont pas contents des émissions sur les JV. Je réagis très rarement, mais je poste quand ...

Par LolranLenz
le 27/09/2013

"Parfois, il m'arrive de faire un travail journalistique"

"Je suis un excellent conducteur" Julien Chieze me fait penser à cet exemple souvent utilisé en première année de ...

Par danielr
le 01/12/2012

"Pour parler des jeux vidéo, pourquoi toujours inviter un psy sur le plateau ?"

Pffff... A quand une émission sur les dessins animés sur la chaine Gulli (attention, c'est pas de la sous-culture, hein...

Par Ben.
le 16/05/2008
Tous les forums >