"La durée de vie augmente, il faut donc travailler plus" : pourquoi les arguments les plus ressassés ne sont pas forcément exacts, l'enquête d'@si. Au coeur du mouvement contre la réforme des retraites, un dossier à lire d'urgence.

Publié le 29/05/2010  Alimenté le 04/12/2014
© Michaël BICHE - Fotolia.com
enquête du par

Retraites : derrière les propagandes (2)

"Puisqu'on vit plus longtemps..." : une évidence sous la loupe

"Puisqu'on vit plus longtemps, il faudra travailler plus longtemps". Asséné ainsi, cela semble l'évidence même : pour justifier l'allongement de la durée de cotisation et la fin de la retraite à 60 ans, ce message est martelé par le gouvernement, mais aussi par une partie de la gauche, puisqu'il est aussi avancé, entre autres, dans un récent rapport de la fondation Terra Nova, think tank proche du PS. L'argument est simple : le déséquilibre du système de retraites (pas assez d'actifs par rapport au nombre de retraités toujours plus élevé) serait lié à l'augmentation de l'espérance de vie.  Dans un premier article, nous avons expliqué que cet argument est un leurre : l'urgence actuelle n'est pas motivée par une évolution démographique de longue durée, et irréversible, mais par la très actuelle vague de chômage. Pour autant, un examen approfondi de cette apparente évidence démographique s'impose. Et si la hausse de l'espérance de vie n'était pas aussi élevée qu'on le dit ? Pourquoi le chiffre de l'espérance de vie en bonne santé, calculé par l’INSEE, est-il aussi rarement utilisé ? Mélenchon a-t-il raison d'attaquer le Conseil d'Orientation des Retraites, à propos du taux de fécondité ? Deuxième salve de questions naïves sur la réforme des retraites.





Espérance de vie : l'argument incontournable

Les Français devront travailler plus longtemps, en raison de l'augmentation de l'espérance de vie. L'argument démographique est celui qui est le plus souvent avancé par le gouvernement pour justifier l'urgence de la réforme. Et comment le réfuter ? La presse relaie cet argument démographique à longueur d'articles. Slate.fr explique par exemple que "le vieillissement de la population est une donnée inéluctable: alors que le nombre des seniors de 60 ans et plus représente 40% des personnes de 20 à 59 ans aujourd'hui en France, le rapport devrait passer à 55% en 2020 et 70% en 2050, indique l'Insee. Il faut donc alléger le fardeau pour les jeunes générations".

/media/article/s31/id3053/original.27201.jpg

Sur le site de la radio RFI, on peut également lire dans un article synthétique que le système est "à bout de souffle" car "de moins en moins d'actifs cotisent pour de plus en plus de retraités". Pourquoi ? A cause de la hausse de l'espérance de vie bien sûr ! "L'espérance de vie augmente sans cesse, soit plus de six ans depuis le début des années quatre-vingt. Face à ce vieillissement, le nombre d’actifs qui soutient le système de retraites par répartition deviendra de plus en plus insuffisant. Si en 1960, il y avait 4 actifs pour financer un retraité, actuellement on compte 1,7 d’actifs pour un retraité".

Six ans de plus depuis le début des années 80 ? "Dix ans", répliquent certains ténors de l'UMP, avec une autre base de calcul.

En...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

pénibilité France 2

Pénibilité : patrons malcomprenants

chronique publié(e) le 04/12/2014 chez les matinautes

Le journal de Pujadas est ainsi fait qu'aucune souffrance humaine ne lui est étrangère. Ainsi se penche-t-il, en ouverture, sur le drame de ces patrons, menacés de plein fouet par l'arrivée des "comptes pénibilité". Au cours des négociations sur la réforme des retraites, tout le monde était...

Grosse manip

Réforme des retraites : Libé dénonce une "grosse manip"

suivi publié(e) le 30/08/2013 par Sébastien Rochat

Passée sous silence sous Fillon, la mesure a le droit cette fois-ci à la Une de Libération sous le titre "La grosse manip". La revalorisation des pensions de retraite en fonction de l'inflation n'interviendra plus le 1er avril, mais le 1er octobre d'après la réforme des retraites ...

Hollande et la retraite à 60 ans dans Le Figaro

Hollande / retraite : et les congés maternité ?

suivi publié(e) le 08/02/2012 par Sébastien Rochat

Décidément, il n'est pas facile de savoir ce que souhaite exactement François Hollande à propos du retour à la retraite à 60 ans. Entretenant le flou sur cette question, il avait pris un seul engagement ferme, celui d'un retour à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont déjà leurs 41 ans de ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"Les jeunes défendent des droits qu'ils n'auront jamais"

De quel droit Louis Chauvel ose-t-il affirmer que les droits qui existent "encore" aujourd'hui auront disparu d'ici cinquante...

Par Sophie HANCART
le 16/10/2010

"Les jeunes défendent des droits qu'ils n'auront jamais"

Oui, merci, et si je pouvais avoir plus que ce simple mot pour vous dire toute ma gratitude d'avoir déniché ce mec, ...

Par Marie M
le 15/10/2010

Retraite des parlementaires et des ministres : la fin d'un privilège

Je me souviens d'avoir lu avant la campagne de 2007 que nombre de membres du PS étaient "soumis" à l'impôt sur la fortune. ...

Par Sophie
le 16/06/2010
Tous les forums >