"La durée de vie augmente, il faut donc travailler plus" : pourquoi les arguments les plus ressassés ne sont pas forcément exacts, l'enquête d'@si. Au coeur du mouvement contre la réforme des retraites, un dossier à lire d'urgence.

Publié le 29/05/2010  Alimenté le 04/12/2014
enquête du par

Retraite des fonctionnaires : un hic informatique ?

L'Etat sait-il combien il a payé les fonctionnaires, les 25 dernières années ?

La bataille de la réforme des retraites a commencé. C'est Jean-Luc Mélenchon qui a dégainé le premier sur RTL. Il serait impossible de modifier le mode de calcul des pensions de retraite des fonctionnaires, en prenant en compte le revenu moyen des 25 dernières années comme pour les salariés du privé, car l'Etat n'a pas conservé les données informatiques nécessaires. Actuellement, ce sont les six derniers mois, donc les salaires les plus élevés, qui sont pris en compte pour ce calcul. Un alignement sur le régime de retraite des salariés du privé est-il possible ?
"Les travailleurs du service public sont sauvés par les manques d'équipement informatique du service public" tranche Mélenchon. Le lendemain, le ministre Eric Woerth conteste en bloc : "tout cela est complètement faux". Qui dit vrai ?






"Rien n'a été saisi informatiquement, si bien qu'on ne peut pas remonter plus loin que six mois"

Invité de RTL mardi 13 avril 2010, Mélenchon a dénoncé les "pseudo-évidences" du débat sur la réforme des retraites. Quand Aphatie lui demande s'il est juste que la retraite des fonctionnaires soit calculée sur le salaire des six derniers mois, alors que celle des salariés du privé est calculée sur la base des 25 dernières années, Mélenchon trouve une parade inattendue.

Observez bien le sourire de Mélenchon, quelques secondes avant de sortir l'argument qui tue picto

 

Faute d'avoir conservé les données, l'administration serait donc incapable de retrouver toutes les informations nécessaires pour calculer une pension de retraite en prenant les revenus des fonctionnaires des 25 dernières années. A notre connaissance, c'est la première fois qu'un responsable politique évoque cette incapacité technique. A peine l'interview terminée, l'AFP évoquait "les épineux calculs" des retraites des fonctionnaires, Le Progrès parlait de "l'impossibilité informatique de changer le calcul".

Sur Marianne2.fr, on pouvait même lire "comment Mélenchon a mis Aphatie K.O. sur les retraites" : "Le dernier échange est un grand moment de radio : tout à ses obsessions, Aphatie interroge Mélenchon sur l’alignement du calcul des retraites des fonctionnaires sur celles des salariés du privé. Avec déjà un genou à terre, la réponse de Mélenchon est le coup de trop : « Les travailleurs du...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

pénibilité France 2

Pénibilité : patrons malcomprenants

chronique publié(e) le 04/12/2014 chez les matinautes

Le journal de Pujadas est ainsi fait qu'aucune souffrance humaine ne lui est étrangère. Ainsi se penche-t-il, en ouverture, sur le drame de ces patrons, menacés de plein fouet par l'arrivée des "comptes pénibilité". Au cours des négociations sur la réforme des retraites, tout le monde était...

Grosse manip

Réforme des retraites : Libé dénonce une "grosse manip"

suivi publié(e) le 30/08/2013 par Sébastien Rochat

Passée sous silence sous Fillon, la mesure a le droit cette fois-ci à la Une de Libération sous le titre "La grosse manip". La revalorisation des pensions de retraite en fonction de l'inflation n'interviendra plus le 1er avril, mais le 1er octobre d'après la réforme des retraites ...

Hollande et la retraite à 60 ans dans Le Figaro

Hollande / retraite : et les congés maternité ?

suivi publié(e) le 08/02/2012 par Sébastien Rochat

Décidément, il n'est pas facile de savoir ce que souhaite exactement François Hollande à propos du retour à la retraite à 60 ans. Entretenant le flou sur cette question, il avait pris un seul engagement ferme, celui d'un retour à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont déjà leurs 41 ans de ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"Les jeunes défendent des droits qu'ils n'auront jamais"

De quel droit Louis Chauvel ose-t-il affirmer que les droits qui existent "encore" aujourd'hui auront disparu d'ici cinquante...

Par Sophie HANCART
le 16/10/2010

"Les jeunes défendent des droits qu'ils n'auront jamais"

Oui, merci, et si je pouvais avoir plus que ce simple mot pour vous dire toute ma gratitude d'avoir déniché ce mec, ...

Par Marie M
le 15/10/2010

Retraite des parlementaires et des ministres : la fin d'un privilège

Je me souviens d'avoir lu avant la campagne de 2007 que nombre de membres du PS étaient "soumis" à l'impôt sur la fortune. ...

Par Sophie
le 16/06/2010
Tous les forums >