A la télé bien entendu, mais aussi dans la presse écrite (magazines d'information, magazines féminins, ou quotidiens) : partout, les annonceurs tentent de brouiller les repères entre la pub et le "rédactionnel". Et toutes les ruses sont bonnes !

Publié le 07/05/2008  Alimenté le 06/04/2017
couches lavables
chronique du par

Elisabeth Badinter, contre le terrorisme des couches lavables

Démarrant quelques jours après le déferlement BHL


, il faut se préparer à subir un déferlement Badinter (Elisabeth). La philosophe publiant un livre, France Inter lui ouvre, aujourd'hui jeudi, toute son antenne, de l'interview du matin, au Téléphone sonne du soir. Pour un jour, France Inter devient Radio Badinter, promouvant la pensée badinterienne au statut de pensée officielle. Si l'on comprend bien son interview chez Demorand, Badinter proteste aujourd'hui contre l'injonction implicite, qui serait faite aux mères depuis le début de la crise, de rentrer à la maison, de renoncer à travailler, d'allaiter leurs enfants, de leur préparer des brocolis bio plutôt que de leur servir des petits pots tout préparés, et de revenir aux couches lavables, de préférence aux couches jetables (non biodégradables certes, mais dont l'invention, selon Badinter, marqua un progrès décisif de l'émancipation féminine).

Pourquoi pas ? Il faut débattre de tout. On a parfaitement le droit d'opposer l'écologie au féminisme, les droits des femmes à ceux de la nature, et de fouiller, entre les deux, des oppositions ou des contradictions. On a parfaitement le droit de soutenir que l'émancipation féminine passe par le travail. Mais une petite chose est gênante, à chaque retour de Badinter sur la scène publique. Un détail. Trois fois rien. Mais tout de même. Une de ses "casquettes", comme on dit, n'est jamais rappelée par les intervieweurs fascinés (et encore pas par Demorand, en préalable à son interview de ce matin) : outre son estimable...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Détournement du mouvement "Black Lives Matter" : une marque retire sa pub

observatoire publié(e) le 06/04/2017 par Juliette Gramaglia

Banaliser la lutte contre les violences faites aux Noirs dans une pub ne paie pas. La marque Pepsi a été obligée de retirer sa dernière publicité après une vague d'indignation sur les réseaux sociaux. Les internautes ont reproché à la publicité d'avoir minimisé le combat du mouvement "...

Figaro bleu

Pub téléphone : la presse repeinte en bleu

vu publié(e) le 20/02/2017 par la rédaction

Une partie de la presse a vu la vie en bleu. Ce lundi matin, les maquettes de plusieurs médias, imprimés ou en ligne, se sont vues redécorées en bleu. La couleur du nouveau téléphone portable d'une marque de téléphonie mobile coréenne (que nous ne citerons évidemment pas), avec qui ...

nouveau media

"Contenus recommandés" douteux : deux sites US décident d'arrêter

suivi publié(e) le 03/11/2016 par la rédaction

Slate et le site du New Yorker ont décidé de retirer les "contenus recommandés" publicitaires en bas de leur article, selon le New York Times. En cause, la qualité de ces contenus promus, qui n'ont aucun lien avec les sites en question. Une démarche suffisamment rare pour être soulignée : une...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

C'est l'érection qui vient

En même temps ,c'est de la pub pour les vices.

Par Fandasi pour clavier
le 08/09/2011

Quand Badinter part en campagne contre l'allaitement et les couches lavables

Bonjour. En tant qu'utilisatrice moi même de couches lavables, et cuisinant ce que mange mon petit bout après l'avoir ...

Par Cécile Fruchon
le 17/02/2010

Chassée de 20 h 30, la pub pourrait rentrer...par les séries

Ça alors, "on en a rêvé.."... Bel article Justine, quel gros boulot buvez éliminez vous avez accompli en vous farcissant ...

Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)
le 19/01/2009
Tous les forums >