De son studio de RTL au plateau du Grand journal de Canal, en passant par son compte Twitter, il arbitre les comportements politiques et médiatiques. Il est donc naturel qu'on le surveille attentivement.

Publié le 09/10/2007  Alimenté le 28/12/2016
observatoire du par

Concours de langue de bois de ministres au Grand journal de Canal+

L'omniprésence et l'hyperactivité de Qui-vous-savez ont une conséquence inattendue : la peur de ses ministres de s'exprimer sur quelque sujet que ce soit.

Face à des journalistes télé ordinaires, ne posant aucune question embêtante, ça ne se voit pas trop.

Mais face à un Jean-Michel Aphatie remonté comme une pendule au Grand journal de Canal , ça se remarque davantage.

Tentative de typologie de langue de bois ministérielle.

Première méthode, le "no comment". Surtout, ne pas risquer la faute, en parlant avant le chef.

Ici, Eric Woerth, ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique, que Michel Denisot interroge (avant discours présidentiel) sur les mesures à prendre pour augmenter le pouvoir d'achat, et notamment sur l'idée (remisée depuis) d'exempter de charges le treizième mois.


Eric Woerth au Grand journal

Deuxième méthode, celle des singes de la sagesse, "rien vu, rien entendu, rien dit".

Ici, David Martinon, porte-parole de l'Elysée, à propos de la rumeur selon laquelle Qui-vous-voyez se serait plaint de la mollesse et du manque de répondant de PPDA et Arlette Chabot, lors de ladite interview à l'Elysée.


Martinon au Grand journal

Troisième méthode: la sourde oreille.

Ici Xavier Bertrand, ministre du travail, qui, après une excellente chronique d'Aphatie sur la diplomatie française, se voit interrogé sur l'absence de Rama Yade, secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme, dans la délégation française en Chine.

D'abord, il essaie d'invoquer...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Financement libyen : simples "rumeurs" selon Aphatie

suivi publié(e) le 28/12/2016 par Manuel Vicuña

Il ne s’agirait donc que de simples "rumeurs". C’est en tout en cas ainsi que l’éditorialiste Jean-Michel Aphatie a qualifié ce mercredi matin l’affaire du possible financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Sur le plateau de Franceinfo, l’éditorialiste qui recevait ...

nouveau media

Ruffin sur Europe 1 (Aphatie) : "Lagardère mériterait d'être licencié"

suivi publié(e) le 24/02/2016 par la rédaction

"C’est pour dire merci à votre patron." Après avoir été décommandé de l'émission de Frédéric Taddeï sur Europe 1, François Ruffin, réalisateur de Merci Patron !, a finalement été reçu par Jean-Michel Aphatie, ce mercredi. Le réalisateur, invité de notre dernière émission (avec ...

Fakir Aphatie

Du bon usage d'Aphatie : humble conseil à Ruffin

chronique publié(e) le 23/02/2016 chez les matinautes

Honte sur nous, sur nos soupçons, nos arrière-pensées, notre négativisme, notre sale manie de voir le mal partout : ce sont deux pleines pages, que consacre Le Monde à Merci patron ! le film de François Ruffin. Deux articles (ici et là) si débordants de qualificatifs élogieux que je renonce...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Aphatie, un martyr de Gala

Ce que j'aime bien avec toutes ces histoires (le petit journal, aphatie), ce qu'elles montrent bien le black-out dont Arrêt ...

Par Valentin Fluteau
le 27/02/2012

Aphatie, un martyr de Gala

Que vous ayez ressenti le besoin de faire une chronique sur cette note de blog un peu en-dehors de vos "horaires d'...

Par Tiomiche
le 26/02/2012

Kahn dans la gueule du Grand Journal...

L'analyse de ce brillant éditorialiste qu'est JMA, selon laquelle la république et la démocratie n'ont rien à craindre de ...

Par Françoise D
le 22/02/2008
Tous les forums >