Qui croyait à l'élection du rédacteur en chef de Fakir à l'Assemblée ? Surtout lui. Après avoir fait plier LVMH dans Merci patron !, le voilà qui s'attaque à la vague Macron (et la vague FN) avec ses petites mains.

Publié le 27/06/2017  Alimenté le 27/06/2017
nouveau media
chronique du par

Alerte : les Insoumis annexent la télé !

Il faut croire qu'ils ont touché un nerf, les Insoumis.

On aurait pu croire que la Macronnie triomphante regarderait arriver avec bienveillance et bonhomie la petite troupe de 17 députés mélenchoniens. Forte elle-même de sa majorité absolue de 300 et quelques députés presse-bouton, elle aurait pu les considérer de haut, comme une sympathique escouade d'agents d'ambiance, voire comme une nécessaire force d'opposition.

Ah mais non. Panique à bord. Il faut lire, dans l'organe central de la Macronnie, Challenges, cet article du sniper de Claude Perdriel, Bruno Roger-Petit. C'est bien simple : il en oublie la réglementaire bienveillance. Alerte ! Démocratie en danger ! Pensez donc : à la vue du drapeau européen, Mélenchon a grommelé devant la caméra de LCP. Et ça a marché. Verdict : la France insoumise va "dévorer l'espace écran, faute d'autres opposants bons clients pour la télévision".

Et s'il n'y avait que Mélenchon. Mais il y a Ruffin. Ruffin, qui a déclaré qu'il serait un député "payé au SMIC". Vous savez quoi ? Cette promesse, ce n'est pas seulement un coup médiatique. C'est "terriblement destructeur". C'est "un poison lent qui peut contribuer à entamer le crédit des élus. De tous les élus" (lequel crédit est actuellement au plus haut, comme chacun l'a remarqué). Autant dire, une manière symbolique de planter au bout des piques les têtes de ses collègues députés.

Et les medias vont marcher. Ruffin va "devenir le Eric Zemmour du nationalisme de gauche dans les années qui viennent" s'alarme Roger-Petit (on était si bien, avec...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Du bon usage de Ruffin par les medias (et vice-versa)

chronique publié(e) le 27/06/2017 chez les matinautes

Deux dommages collatéraux de l'explosion en chaîne Ruffin, dans la journée d'hier. Premier effet : les copains insoumis sont bien embarrassés par le sacrifice financier du nouveau député de la Somme, qui a annoncé qu'il se paierait au smic. Dès le matin, sur RTL, Elizabeth Martichoux -c'est ...

Matheux

Ruffin blacklisté aux Echos : les journalistes protestent

lu publié(e) le 26/06/2017 par la rédaction

Une phrase d'une chronique publiée sur le site des Echos a été retirée parce qu'elle évoquait François Ruffin, réalisateur de Merci Patron !, le film qui ridiculise le patron des Echos, Bernard Arnault. Le rédacteur en chef du journal dit vouloir faire "le moins de publicité possible" au ...

nouveau media

Deux bonnes nouvelles de l'élection

chronique publié(e) le 19/06/2017 chez les matinautes

Qui croyait encore à l'élection de François Ruffin, dans la Somme, depuis dimanche dernier ? Lui. Et ça a suffi. Les montagnes se renversent donc, pour peu qu'on trouve les mots pour les renverser. Après avoir fait plier LVMH dans Merci patron !, Ruffin a arrêté la vague Macron (et la vague ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Du bon usage de Ruffin par les medias (et vice-versa)

A M. Schneidermann. Vous devriez vous méfier des médias dominants. Il est clair que le 20 Heures de France2 vous a ...

Par Chrémès
le 27/06/2017

Deux bonnes nouvelles de l'élection

"Le pire piège, pour nous, serait de perdre de vue cette complexité." Le pire piège serait plutôt de prendre cette ...

Par Totorugo
le 19/06/2017

Deux bonnes nouvelles de l'élection

Ce qui me laisse sur le cul, c'est que ce matin la France se réveille sans avoir la tête qui lui sonne La grande bourgeoisie...

Par DétecteurdeVérité
le 19/06/2017
Tous les forums >