Chez Romaric Godin

Romaric Godin, qui a récemment quitté La Tribune, déconstruit ici les récits médiatico-économiques dominants.

chronique du par

Vous voulez des emplois ? Faites des cadeaux aux riches !

François Lenglet vend la flat tax de Macron


Article gratuit pendant 24 heures. Partagez-le !

François Lenglet n'est pas seulement . Il aime aussi la vision Macron... et notamment sur la question de la fiscalité des revenus du capital. Pour preuve : dans sa chronique sur RTL vendredi dernier, Lenglet a vanté la future taxe à taux unique (dite flat tax) qui devrait, selon lui, faire repartir l’investissement en France. Mais sous l’apparente logique se cache un discours déconnecté de la réalité de l’économie…

amateur de graphes

Au pays de Jupiter, tout est désormais radieux. Les obstacles tombent les uns après les autres. Après les "entraves" à l’embauche qui feront l’objet d’une réforme du code du Travail viendront les "entraves" à l’investissement qui seront levées grâce aux réformes de la fiscalité des revenus du capital. Et c’est François Lenglet, dans sa chronique matinale sur RTL, qui nous l’annonce ce vendredi 16 juin.

Le chroniqueur, qui sévit aussi sur France 2 à coup de graphes, explique que le président jupitérien va réformer la fiscalité des revenus de l’épargne en imposant un taux unique à 30 %. C’est ce qu’on appelle une flat tax, un des rêves des Libéraux de tous les pays. Quelle est la raison d'être de cette taxe rêvée ? Elle a pour principale fonction de faire payer les exemptions de taxes des plus fortunés par des augmentations pour les moins fortunés. De fait, Lenglet reconnaît que ce système est fort injuste. Pour autant, assure-t-il, ceux qui ont intérêt à rester au régime actuel pourront y rester. Une sorte de réforme à la carte, parce qu’il faut ménager les revenus du capital, à la différence des salariés concernés par le code du travail qui, c’est bien connu, sont des privilégiés.

D'où sort-il cette information ? Mystère. Mais c'est en réalité peu probable. En effet, budgétairement, l’Etat ne pourrait se permettre de ne faire que des gagnants à cette réforme qui a pour fonction principale de baisser la fiscalité pour ceux qui tirent le plus de revenus...

Il vous reste 79% de cet article à lire.
Pour lire tous nos contenus gratuits et recevoir la Gazette d'@si,
renseignez simplement votre adresse e-mail :

* Cette adresse e-mail ne sera jamais communiquée à un tiers.

Article gratuit pendant 24 heures.

Vous avez déjà un compte ?

Email      Mot de passe   

Vous avez oublié votre mot de passe ?

Le site par mots-clés

Les incontournables

Commentaires d'utilité publique

Mais puisqu'on vous dit que les Français veulent réformer le code du Travail !

Ah ce satané code du travail ! Comme chez Molière avec le poumon, chaque foi que l’économie va mal, on sort la phrase magique...

Par PATRICK HECKEL
le 05/06/2017

La Grèce, mauvaise conscience de l'éditorialiste économique

romaric godin, je l'aime. quand toute la presse se gargarisait des grecs fraudeurs, menteurs, dépensiers (et jusqu'à ...

Par cigale zoze
le 22/05/2017
Tous les forums >