Anciennement propriété de ses journalistes, Le Monde est passé sous le contrôle d'investisseurs, après bien des péripéties. Fin d'une anomalie, et début d'une série de virages, vers l'horizon radieux du libéralisme

Publié le 18/01/2008  Alimenté le 08/09/2017
nouveau media
chronique du par

Macron poursuivi dans l'escalier : une sale histoire au purgatoire

A l'aube de sa fulgurante carrière, plus personne ne l'ignore, l'Embobineur fut banquier.

De son passage chez Rothschild, de 2008 à 2012, personne n'ignore plus rien, la success story ayant été déroulée un peu partout. Un peu partout ? Pas tout à fait, puisque Le Monde ne se décide qu'aujourd'hui à raconter "les années Rothschild" de Macron.

Charmeur, bosseur, accrocheur : l'article, signé Isabelle Chaperon, récapitule les qualités désormais légendaires de l'Elu, mais l'oeil est tout à coup attiré par une histoire qui concerne le journal lui-même, à l'époque de sa vente au trio Bergé-Niel-Pigasse. "Lors de la recapitalisation du Monde (en français, la vente, NDR), il conseille à titre gracieux la Société des rédacteurs (SRM), raconte Chaperon. « On ne savait pas très bien pour qui il travaillait », se souvient un des protagonistes. Une ambiguïté illustrée par une scène survenue en septembre 2010 : un membre de la SRM débusque Emmanuel Macron caché dans l’escalier de l’immeuble haussmannien hébergeant les bureaux d’Alain Minc, ancien président du conseil de surveillance du Monde et soutien de l’offre du groupe espagnol Prisa".

Comment donc ? Un journaliste du Monde aurait "débusqué" le futur président dans un escalier ? Et on ne l'apprend qu'aujourd'hui ? En vérité, non. On le savait déjà. Au moins depuis février 2017, où ce journaliste, Adrien de Tricornot, a raconté à StreetPress cette poursuite dans l'escalier, avec ascenseur bloqué et coeur du banquier qui "bat à 200 à l'heure" quand il voit sa duplicité démasquée : sous couvert "d'aider" les journalistes,...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Vignette Pierre Bergé

Mort Pierre Bergé : bons et mauvais actionnaires (Fenoglio / Le Monde)

suivi publié(e) le 08/09/2017 par la rédaction

Pierre Bergé, actionnaire et président du conseil de surveillance du groupe Le Monde, est mort. Jérome Fenoglio, l'actuel directeur du Monde, lui rend hommage dans un court papier qui revient sur son rôle de "patron" du Monde, dont il est devenu actionnaire, avec Xavier Niel et Mathieu Pigasse. ...

nouveau media

Le Monde adore Kartable, start-up parrainée par Niel (Acrimed)

lu publié(e) le 19/01/2017 par la rédaction

"Avec Kartable, les cours c’est dans la poche". C’est avec ce titre élogieux, à la limite du slogan, que le 14 janvier dernier M Le Magazine consacrait un article non moins dithyrambique à une start-up spécialisée dans l’apprentissage et le soutien scolaire en ligne. Seul souci : comme le...

nouveau media

"Le Monde" chronique une biographie de Xavier Niel...

...et évoque un chapitre que le patron de Free souhaite faire disparaître

enquête publié(e) le 01/12/2016 par Robin Andraca

Pas touche à la vie privée ? Les journalistes Solveig Godeluck des Echos et Emmanuel Paquette de L'Express publient ce mois-ci Xavier Niel, La voie du pirate aux éditions First, une biographie du patron de Free. L'occasion pour Le Monde - dont Niel est propriétaire - de chroniquer le livre et d'...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"Au Monde, on ne doit être ni Politis, ni Valeurs actuelles !"

Oh ben mazette, j'ai eu du pif, moi ce matin, dans mon commentaire asinautique http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?...

Par Thomas
le 12/09/2014

"Au Monde, on ne doit être ni Politis, ni Valeurs actuelles !"

Les Vamps,le retour.

Par CC 6500
le 12/09/2014

Au Monde, "réorganisation numérique", ou virage libéral ?

Les journaleux du Monde s'aperçoivent qu'ils travaillent pour un journal libéral, qu'ils écrivent des analyses libéral , que ...

Par evemarie
le 21/02/2014
Tous les forums >