Avis sur tout, documenté sur pas grand chose, Alain Finkielkraut est néanmoins omni-invité par tous les medias (y compris @rrêt sur images, pour y évoquer justement ces lacunes, à propos d'Internet)

Publié le 01/05/2009  Alimenté le 18/04/2017
nouveau media
chronique du par

Finkielkraut, Macron, et le groupe Yame

On s'en serait douté, Alain Finkielkraut n'a pas aimé L'histoire mondiale de la France

, cette monumentale tentative de déconstruction-reconstruction du "récit national" français, coordonnée par l'historien Patrick Boucheron. "Pensez donc, pas une entrée sur l'appel du 18 juin !" Et il n'aime pas particulièrement non plus Emmanuel Macron, "qui est chez lui dans la France de Boucheron". Pensez donc, Macron a déclaré qu'il n'y avait pas de culture française. Il nivelle tout. La preuve ? "A Marseille, il a cité I AM". Mais Finkielkraut prononce "yame". Guillaume Erner, matinalier de France Cutlure, le reprend : "on prononce ayame." Finkielkraut, sans se démonter : "en rap, j'ai beaucoup de progrès à faire".

Tout le monde a le droit de ne pas aimer le rap. Mais ce que révèle cette erreur, c'est que personne, dans l'entourage (familial, professionnel, académicien) de Finkielkraut, tout au long de l'existence quasi-trentenaire du groupe marseillais, n'a apparemment jamais fait sonner le nom de ce groupe à ses oreilles. Ce qui rend Finkielkraut insupportable, ce ne sont pas seulement ses obsessions. C'est une méconnaissance décomplexée, revendiquée, de ce dont il parle, méconnaissance pour laquelle une totale impunité lui est accordée depuis de nombreuses décennies par une partie des medias, au prétexte qu'il en parle avec une éloquence de prophète. Mais Guillaume Erner, vous le saviez bien, en l'invitant, que Finkielkraut ne connait rien au rap, son vieil épouvantail préféré ! Ni à grand chose, d'ailleurs, se forgeant son opinion au jour le jour en lisant les...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Finkielkraut : "Contemporain de Schneidermann, c'est pas de bol" (RCJ)

ego publié(e) le 03/02/2016 par la rédaction

"On ne choisit pas ses contemporains ; mais être celui de Daniel Schneidermann, c'est pas de bol." Cette punchline a été lancée le 31 janvier par Alain Finkielkraut, dans l'émission qu’il anime avec Elisabeth Levy sur RJC (Radio de la Communauté Juive). En cause, la chronique matinale de ...

Finkielkraut académie

à coucher dehors

chronique publié(e) le 29/01/2016 chez les matinautes

Au-delà des savantes circonvolutions attendues pour évoquer la collaboration de son prédécesseur Félicien Marceau, le plus stupéfiant, le plus sidérant du discours de réception de Finkielkraut à l'Académie, ce sont ses premiers paragraphes. Roulent les tambours, se frôlent les épées, s'...

Finkielkraut Salamé

Finkielkraut, Copé, Sarkozy : la compétition des souffre-douleur

chronique publié(e) le 25/01/2016 chez les matinautes

Il a trouvé la formule du jour, Finkielkraut, avec la "presse Pigasse". Pigasse, cette incarnation d'une "nouvelle élite arrogante et barbare", dont la presse a mis sa tête à prix, gémit le nouvel académicien au micro de Léa Salamé, sur France Inter. Sans doute. Mais qu'est-ce que la "presse...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Finkielkraut, Macron, et le groupe Yame

Bravo Schneidermann s'il y avait bien une information importante concernant la manipulation médiatique, c'est l'absence de...

Par rimbus
le 18/04/2017

Horreur ! Ligne j@une fait peur à Finkielkraut !

Je ne comprends pas la réaction des @sinautes sur ce sujet. Finkielkraut fait l'objet d'un mépris rare, totalement ...

Par DanetteOchoc
le 26/04/2009

Horreur ! Ligne j@une fait peur à Finkielkraut !

Je n'ai qu'une seule chose à dire, il idéologise Foucault. A quoi reconnaît-on un processus d'idéologisation d'une ...

Par Damien (dit le Farfadet)
le 26/04/2009
Tous les forums >