Chez Alain

Alain Korkos a animé pendant plusieurs années le blog "La boîte à images". Sa manie irrépressible : explorer les résonances, dans le fonds imaginaire que partagent beaucoup d'entre nous, des images d'aujourd'hui. Rythme de la chronique : chaque samedi. Sa chronique reprendra le 7 février 2017.

nouveau media
chronique du par

"Cette rencontre extraordinaire", ou quand la SNCF vous mène en bateau

Quand on voyage en 1e classe dans le TGV, la SNCF vous offre gracieusement une splendide revue intitulée Emmenez-moi à vendue 2,50 euros aux ploucs de la 2e classe. C'est ainsi que se rendant à Strasbourg dans la classe non-plouc, le chroniqueur de ces lieux obtint le tout dernier opus de cette estimable feuille aujourd'hui baptisée… Emmenez-moi à Poitiers.



« Exemplaire offert, n'hésitez pas à l'emporter. Une collection exclusive pour les voyageurs 1re classe TGV ». Mazette. Quelle chance.


« "EMMENEZ-MOI À", c’est un véritable objet-cadeau, unique en son genre, et offert à tous les clients de 1re classe. La 1re classe TGV, c’est un espace où chacun doit se sentir choyé, un espace à vivre où le voyage est un apaisement, une rupture dans le quotidien et l’agitation. C’est un temps qui doit aussi être celui de la découverte et de la rêverie. Ce city-guide, dédié à l’évasion, a été imaginé comme un objet de rencontre, comme un dialogue entre ceux qui aiment une ville et ceux qui souhaitent la découvrir », nous disait en septembre 2015 le communiqué de presse. La dernière édition de cette série, parue au mois de mars et consacrée à Poitiers, est donc offerte à tous les clients de la 1re classe TGV et à eux seulement. Les ploucs désireux de la consulter devront l'acheter au prix de 2,50 euros, mais pas n'importe où. Pas à leur bar-tabac-presse-pmu habituel, non. Uniquement au kiosque presse internationale du Publicis Drugstore, 133 avenue des Champs-Élysées, Paris, dixit le même communiqué de presse.

L'illustration de couverture, signée lilidesbellons et vaguement teintée de modernité mais pas trop, s'inscrit dans une tradition héritée des affiches de compagnies aériennes des années 60. L'avion, le train, quasiment soixante ans de distance, mais presque les mêmes images :


Pour le reste, il s'agit d'un dépliant concocté par M...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Les incontournables

Commentaires d'utilité publique

Avant Depardieu-Dumas, d'autres blancs noircis

Tout le monde connaît les dégâts du racisme, l'oppression et les saloperies commises au nom de nombreux dogmes, lois ou ...

Par sleepless
le 27/02/2010

lettre ouverte à Pierre Laurent,

On peut tout montrer, pourvu qu'on explique? Maître Alain Korkos semble donc prêt à accepter plus facilement des photos ...

Par Arya
le 10/01/2009
Tous les forums >