Mais qui a tué la vérité ? Dans le sillage de l'après Brexit et de l'élection de Trump, les médias traditionnels, défenseurs des faits sacrés, face à la percée des sites d'infaux et des fake news...

Publié le 06/01/2017  Alimenté le 22/03/2017
Bonne année 2017
chronique du par

Dans les brouillards de 2017

Mots-clés : Post-vérité

A perte de vue, des sables mouvants. Des repères engloutis. Un horizon qui se dérobe. Un entre chien et loup de toutes les menaces. Bienvenue en 2017, et très bonne année à tous !

Ce lieu enchanteur, ce cul de sac où hoquette la nouvelle année, entre carnages terroristes et menaces du changement climatique, on peut au moins tenter de lui donner un nom : c'est le carrefour de la "post-vérité" et de la propagande de guerre.

La propagande de guerre, rien de neuf. Les propagandes croisées qui se déploient à propos de la Syrie et notamment, dans les dernières semaines de l'année dernière, à propos d'Alep, ne sont pas nouvelles dans leur fonctionnement. Démonisation de l'adversaire et de ses barbaries, starisation des héros et des victimes de son propre camp, rien de très neuf depuis les bourrages de crânes de 14-18. Sauf un détail : le soft power russe, ou les vidéos du groupe Etat islamique, commencent à faire jeu égal avec le soft power occidental, dans lequel nous baignions jusqu'alors paisiblement. Les citoyens français de 1914 ne lisaient pas la presse allemande ou austro-hongroise. Rien de plus facile aujourd'hui que d'accéder aux vidéos de l'EI, ou aux excellents sites RT France ou Sputnik. Ça change tout.

D'autant que cette pluralisation des propagandes de guerre coïncide avec l'élection de Trump, qui a consacré l'entrée dans une nouvelle ère, que la directrice de l'un des meilleurs des anciens medias, Katherine Viner, directrice du Guardian, a baptisé du nom de "post-vérité". A vrai dire, rien ne serait plus facile que de renvoyer Viner dans ses cordes (comme ici), en lui rappelant que les anciens medias eux-même ont creusé au moins une partie...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

La courbe de Le Pen, l'euro, et la production : pas de manipulation...

...mais des choix de représentation orientés

observatoire publié(e) le 22/03/2017 par la rédaction

L'introduction de l'euro aurait bénéficié à l'industrie allemande au détriment de la France. C'est ce qu'a voulu prouver Marine Le Pen au débat télévisé de TF1, le 20 mars, en brandissant un graphique. Sans attendre, le graphique en question a été scruté par les Décodeurs du Monde. Leur...

Breitbart Obama Trump Wiretap

Trump "mis sur écoute" par Obama : aux sources de la dernière intox du président

observatoire publié(e) le 08/03/2017 par Juliette Gramaglia

Le président des États-Unis a affirmé samedi 4 mars qu'Obama avait fait mettre sur écoute sa Trump Tower juste avant les élections. Aux origines de l'affirmation de Trump : une émission de radio reprise par le site d'extrême droite pro-Trump Breitbart. Interpellée par plusieurs médias, la ...

nouveau media

"Fake News" : historique et aléas de l'insulte à la mode

Trump et le FN retournent l'accusation contre les médias

observatoire publié(e) le 21/02/2017 par Robin Andraca

"Fake News" partout, tout le temps. Utilisée en 2016 pour désigner ces faux sites d'infos qui publiaient des intox sur l'élection américaine, l'expression est désormais reprise en 2017 par Donald Trump et Marine Le Pen pour attaquer les médias qui les critiquent. Pourtant, dans un passé pas ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Decodex : "on s'engage dans une guerre contre les fake news"

Il me semble que la discussion révèle bien 2 des principaux problèmes posés par Decodex, mais fait l'impasse sur le 3e. En...

Par Conall
le 11/02/2017

Decodex : "on s'engage dans une guerre contre les fake news"

La plupart des commentaires résument très bien ce qu'il faut penser de cette lamentable initiative de l'organe principal du ...

Par tony
le 10/02/2017

Decodex : "on s'engage dans une guerre contre les fake news"

J'avoue que ce que j'ai drôlement apprécié, c'est que personne ne se soit demandé comment ça se passait DANS LA VRAIE VIE ...

Par olivier berruyer
le 10/02/2017
Tous les forums >