Tout l'été 2014, nos émissions vous ont fait revivre, en temps réel, le basculement de la paix à la guerre à partir des journaux de l'été 1914. Puis, avec le recul du XXIe siècle, des historiens nous éclairent sur les responsabilités de ce basculement, et l'état d'esprit des mobilisés.

Publié le 17/07/2014  Alimenté le 30/05/2016
Verdun parapluie
chronique du par

running tragique à Verdun


Scandale ! Des ados courent entre les tombes de Verdun.

Des ados franco-allemands en tee-shirts de couleurs vives. On ne court pas entre les tombes ! s'insurge aussitôt la droite twitteuse, étrangement relayée par la présentatrice de BFMTV Appoline de Malherbe. Scandale ! Apocalypse ! Suprématie du festif indécent sur la commémoration solennelle et recueillie ! Reviens Philippe Muray, ils sont devenus fous ! Evidemment, la commémoration offre aussi, simultanément, d'autres images plus traditionnelles (Hollande et Merkel rallumant un bidule dans une crypte tout en clair-obscur, et Hollande abritant le duo en tenant lui-même le parapluie), mais la seule qui compte, la seule qui va faire le buzz, c'est ce running adolescent entre les tombes.

Quand voici qu'apparait un autre plan, aérien, filmé d'un drone. Surprise : cette course apparemment désordonnée avait une forme, celle de deux lignes qui se précipitent, dans un tragique ralenti, vers la collision inéluctable. Les ados qui, filmés au sol, se contentaient de courir entre les tombes, façon pub pour chewing gum des années 70, prennent la forme de deux armées se jetant l'une contre l'autre, et que vient faucher la mort, longue silhouette grise sur échasses. Retournement : soudain, le running prend un sens, et rejoint -ouf !- le tragique. Ouf, il y aura bien du militaire dans le spectacle, une évocation explicite de la boucherie.

Que cherche le spectacle de Verdun, conçu par Volker Schloendorff ? A provoquer le scandale, pour aussitôt le désamorcer, lui donnant honte de...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Émile Oudart, les prisonniers de 1914 et la trêve de Noël

chronique publié(e) le 27/12/2014 chez Alain

L'année 2014 s'achève. Et avec elle les commémorations, expositions, parutions relatives au centenaire du début de la Première Guerre mondiale. Dans ce flot, personne n'a parlé d'Émile Oudart, caporal au 8e régiment d’infanterie territoriale à Lille. Émile Oudart, parfait inconnu qui ...

nouveau media

The Lost Men : au nom des tombés de 14

vu publié(e) le 22/08/2014 par Alain Korkos

Le début de la Première Guerre mondiale se commémore de bien des façons. En France, au-dessus d'un champ de bataille de la Somme, flottent des bannières. C'est une installation temporaire baptisée The Lost Men, oeuvre de l'artiste sud-africain Paul Emmanuel. Cinq bannières plantées le long ...

16 août 1914 : les débuts triomphaux de la propagande de guerre

@rrêt sur images publié(e) le 19/08/2014 par la rédaction

À en croire les journaux français de cette mi-août 1914, on peut être très optimiste en ce début de guerre ! La presse française ne doute pas de la supériorité des Français et de leurs alliés face aux Allemands. Les obus allemands n'éclatent pas, tandis que "notre artillerie cause ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

running tragique à Verdun

"M. le conseiller général prit la parole. Ce fut très beau. Il parla de la sainte mission remplie par ceux que l'on honorait ...

Par cécile clozel
le 30/05/2016

Védrine :"La peur est un moteur puissant des drames historiques"

Je saisi cette occasion pour dire que: 1 - Certes c'est les vacances, mais à propos du crash du MH17, @si passe à côté d'un ...

Par Roger
le 28/07/2014

"En 1913, la CGT, c'est pas grand chose..."

Émission intéressante à mon avis, même s'il faut effectivement être prudent dans la comparaison entre 2 époques, donc 2 ...

Par Michel Giacomazzi
le 26/07/2014
Tous les forums >