Chez Alain

Alain Korkos a animé pendant plusieurs années le blog "La boîte à images". Sa manie irrépressible : explorer les résonances, dans le fonds imaginaire que partagent beaucoup d'entre nous, des images d'aujourd'hui. Rythme de la chronique : chaque samedi. Sa chronique reprendra le 7 février 2017.

nouveau media
chronique du par

Qui veut gagner des tongs à marguerite ? Première manche



Il fallait identifier dans cette espèce de puzzle la ville de Lisbonne, la ville de Fernando Pessoa :


La première image représente le pont du 25-Avril qui traverse le Tage. Bâti entre 1962 et 1966, il est d’abord nommé pont Salazar en l'honneur du cher dictateur et puis paf ! la révolution des oeillets, et hop le pont change de nom.

/media/article/s80/id7932/original.82927.zoom.jpg


Bien qu’il soit d’un beau rouge rappelant le Golden Gate Bridge de San Francisco…

/media/article/s80/id7932/original.82928.zoom.jpg


…ce pont est inspiré du Bay Bridge de San Francisco itou :

/media/article/s80/id7932/original.82929.zoom.jpg


La deuxième image est un détail de La Tentation de saint Antoine par Jérôme Bosch, conservée au musée national d’art antique de Lisbonne. Il existe d’autres Tentations peinturlurées par Bosch ou ses élèves dont nous ne parlerons point ici, on a d’autres choses à faire, et puis de toute façon elles sont moches. Celle de Lisbonne, qui date des environs de 1500, est détaillée plus bas.

/media/article/s80/id7932/original.82931.zoom.jpg


La troisième image nous montre des pavés lisboètes noirs et blancs.

/media/article/s80/id7932/original.82932.zoom.jpg

/media/article/s80/id7932/original.82933.zoom.jpg


Inspirés des pavés romains, ces pavés noirs et blancs ont été introduits à Lisbonne au XIVe siècle. Mais c’est au XIXe qu’ils se développèrent vraiment. Au château São Jorge d’abord, dans la ville basse ensuite et puis partout sur les sept collines. Ceux de la place du Rossio, dénommés Largo Mar (mer large), évoquent les conquêtes maritimes des Portugais :


La quatrième image est un gros plan sur l’ascenseur de Santa Justa, espèce de tour saint-Jacques métallique rivetée de partout issue d’un croisement steampunk entre Violet-Leduc et Eiffel :

/media/article/s80/id7932/original.82936.jpg

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Les incontournables

Commentaires d'utilité publique

Avant Depardieu-Dumas, d'autres blancs noircis

Tout le monde connaît les dégâts du racisme, l'oppression et les saloperies commises au nom de nombreux dogmes, lois ou ...

Par sleepless
le 27/02/2010

lettre ouverte à Pierre Laurent,

On peut tout montrer, pourvu qu'on explique? Maître Alain Korkos semble donc prêt à accepter plus facilement des photos ...

Par Arya
le 10/01/2009
Tous les forums >