Chez les matinautes

Chaque matin du lundi au vendredi, si possible à 9 h 15 précises, Daniel Schneidermann publie cette chronique sur les dominantes médiatico-numériques du matin. Ou parfois de la veille au soir (n'abusons pas des contraintes).

Cottrez
chronique du par

Cottrez-Pérol, deux procès

Pendant que la Grèce et l'Europe frôlent le précipice, qu'éclatent les bombes

, qu'on mitraille les touristes sur une plage de Tunisie, une femme répond de huit infanticides devant la Cour d'Assises de Douai. Le procès de Dominique Cottrez est suivi passionnément par les chroniqueurs judiciaires de ce qu'il reste de la presse française. Les stars de la profession, Durand-Souffland, Millot, Robert-Diard, l'ont même préféré au procès pour prise illégale d'intérêt de François Pérol, ex-conseiller de Sarkozy, aujourd'hui président de Banque Populaire Caisses d'Epargne après avoir supervisé la fusion des deux banques, qui se déroule simultanément. Et, attiré par les signatures, par la qualité des plumes, on lit évidemment les compte-rendus. Comment cette femme a tué à la naissance huit de ses nouveaux-nés. L'amour pour elle de ses deux filles, ses premières nées, aujourd'hui âgées de 26 et 28 ans. Son spectaculaire revirement, quand elle avoue finalement que non, elle n'a pas été violée par son père dans son enfance.

Et chaque jour on se demande : mais que font-ils là ? Et que faisons-nous là, nous, à les lire ?

Que font-ils là, c'est clair. La Justice est rendue en public. Ils ont donc le droit d'y être, comme nous avons le droit de les lire. Mais qu'est-ce qui justifie que cette tranche de vie nous soit ainsi offerte ? Les faits jugés sont-ils en telle progression statistique qu'il soit urgent d'en informer le public ? Ont-ils pour cause un dysfonctionnement des institutions, qu'il importe de dénoncer bien fort ? L'accusée est-elle soutenue, ou...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Les incontournables

Commentaires d'utilité publique

Les hyper-bons points éclipsent l'hyper-procès

Effectuons ensemble une expérience scientifique. Prenez un ballon de football. Pas forcément un tout neuf, tout ...

Par Benoît L.
le 08/01/2009

La vraie victime de l'incident irlandais

Ayant vécu à Dublin pendant 1 an, je suis particulièrement agacée par le traitement dont font objet les Irlandais... ...

Par chachoumiaou
le 16/06/2008
Tous les forums >