La liberté d'accès à Internet doit-elle être absolue ? Multiplication des offensives (justifiées) contre la pédo-criminalité, (contestées) contre le téléchargement illégal, tandis qu'en 2013, les médias mainstream découvrent le bitcoin, SilkRoad, et "l'Internet profond".

Publié le 10/06/2008  Alimenté le 26/03/2016
nouveau media
chronique du par

Les drôles de missiles de l'ambassade d'Israël en France

L'affaire Orange, et ses blocages collatéraux

La semaine dernière, la journaliste indépendante, collaboratrice d'Orient XXI et du Monde Diplomatique, me contactait pour me demander de l'aider à identifier qui se cachait derrière une campagne de boycott d'utilisateurs de Twitter accusés d'être des... "salafistes", des "islamistes", des "djihadistes" et des "ennemis de la République". Elle soupçonnait le dir' com' de l'ambassade d'Israël en France. Ce qu'il fallait démontrer.Mise à jour : suite à la parution de cet article, et de celui d'Orient XXI, le compte Twitter et la liste noire ont disparu, sans que l'on sache qui a procédé à leurs suspensions, ni pourquoi. Vous trouverez une copie .pdf du compte suspendu en cliquant sur ce lien.

Warda Mohamed

La campagne de Boycott-Désinvestissement-Sanction (BDS) dénonçant le partenariat d'Orange avec un opérateur présent dans les colonies israéliennes complique sérieusement les relations entre la France et Israël. Elle a tellement enflammé les réseaux sociaux que Stéphane Richard, PDG d'Orange, a annoncé, puis démenti, la fin des liens avec son partenaire israélien, au grand dam du premier ministre israélien Benjamin Netanyhaou, qui a réclamé des excuses, et de Laurent Fabius qui, fermement opposé au boycott d'Israël, a tenté de calmer le jeu.

L'ambassade d'Israël à Paris, de son côté, s'est étrangement prêtée à un drôle de petit jeu, en jetant de l'huile sur le feu. 15 de ses comptes Twitter viennent en effet d'accuser indirectement une flopée de journalistes et blogueurs portant des noms arabes, ainsi que l'eurodéputé EELV Yannick Jadot, le site Là-bas si j'y suis de Daniel Mermet ainsi que la commission économie du Parti de gauche d'être des... "salafistes", des "islamistes", des "djihadistes" et des "ennemis de la République".

Tout commence le 15 mai. La campagne Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS) lance alors une opération de com' sur Twitter, #OrangeSanguine, appelant au boycott d'Orange, en raison de sa présence indirecte dans les territoires occupés. En représailles, le compte Twitter @_OrangeSanguine, se présentant comme un robot "antidjihad", explique qu'il veut "faire taire les islamistes et leurs collabos".

Après avoir mystérieusement arboré...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

L'AFP piratée, mais pas coulée (Blog)

lu publié(e) le 26/03/2016 par la rédaction

"Je me souviendrai longtemps de ce que je découvre en arrivant ce matin du 1er mars à l'AFP". Sur le blog "Making-of" de l'AFP, le responsable de la sécurité des systèmes d'information de l'agence raconte en détails comment le 1er mars 2016, un groupe de pirates a tenté de pirater (et de ...

consultation

Loi numérique : une députée dénonce le "manque de courage politique"

Domaine commun, Anne Frank, panorama : Isabelle Attard balance

observatoire publié(e) le 19/01/2016 par Vincent Coquaz

Après une consultation publique (bornée par Matignon), le projet de loi sur le numérique de la secrétaire d’Etat Axelle Lemaire est discuté à partir d’aujourd’hui à l’Assemblée nationale. L’occasion pour la députée apparentée écologiste Isabelle Attard (sur le plateau d’@si ...

nouveau media

Le site d'information ProPublica s'installe sur Tor

lu publié(e) le 13/01/2016 par la rédaction

Afin d’être accessible partout, y compris dans les pays où s’exerce la censure, ProPublica a créé une version de son site d’informations sur le réseau TOR, un logiciel permettant aux internautes de naviguer anonymement. Les Echos, 12/01/2016 On vous en parlait dernièrement: le Dark Web ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Mort d'une collégienne : la faute aux réseaux sociaux ?

La récupération de cette affaire pour mettre en cause internet et les nouveaux moyens de communication est indigne. Mais ...

Par Bruanne
le 22/06/2011

Dans les jités, Angélique la séquestrée bat le député meurtrier

http://onsefechier-anatic6.blogspot.com/2008/11/faut-il-laisser-en-libert-les-dputs-ump.html Faut-il laisser en liberté ...

Par Francois T
le 21/11/2008

"Le gouvernement a peur du buzz, parce qu'il ne le maîtrise pas"

Non, on râlera pas si ça dure 3 heures.

Par Jo
le 13/06/2008
Tous les forums >