La liberté d'accès à Internet doit-elle être absolue ? Multiplication des offensives (justifiées) contre la pédo-criminalité, (contestées) contre le téléchargement illégal, tandis qu'en 2013, les médias mainstream découvrent le bitcoin, SilkRoad, et "l'Internet profond".

Publié le 10/06/2008  Alimenté le 26/03/2016
nouveau media
chronique du par

Ouf ! Les espions français ne pourront pas voir nos "sextos"

Sauf si...

Accepteriez-vous que la NSA crée un "fichier des bites américaines" ? C'est la question qu'est allé poser John Oliver, le celèbre présentateur de (diffusé sur ), à Edward Snowden, en Russie, afin de faire comprendre aux Américains l'ampleur des pouvoirs de la NSA (lire la chronique de Daniel Schneidermann). Aux USA, c'est possible. Et en France ? Pas encore. Voici pourquoi.

Last Week TonightHBO

Peu de gens savent ce que font vraiment les services de renseignement, ce qui ouvre un boulevard aux fantasmes et hypothèses plus ou moins paranoïaques. En l'espèce, le monde se divise en trois camps : les "happy few" qui savent (plus ou moins : le monde du renseignement est très compartimenté) ce qu'ils font et comment... mais n'ont pas le droit d'en parler, ceux qui savent ce qu'ils pourraient faire (et en ont donc généralement plus ou moins peur), et ceux qui (la majorité) s'en... foutent, au motif qu'ils n'auraient "rien à cacher" (mot d'ordre populiste qu'il est pourtant relativement simple de battre en brèche).

Conscient de ce désintérêt (voir "Snowden, le sexe, et nous"), John Oliver lança en ouverture de son Last Week Tonight consacré à la "surveillance gouvernementale", qu'il était néanmoins "vital d'avoir une discussion à ce sujet", au vu du calendrier : le Patriot Act américain, adopté dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001, doit en effet être réautorisé (ou pas) le 1er juin prochain, faute de quoi les mesures attentatoires aux libertés qu'il permet ne seraient plus légales.

/media/article/s77/id7623/original.80085.jpg

La vidéo dans son intégralité ici.

L'une des plus controversées, la section 215, permet, au nom de la lutte contre le terrorisme, la surveillance des méta-données qui transitent sur les réseaux de télécommunication. Celle-là même qui a le plus scandalisé l'opinion publique américaine quand Edward Snowden a révélé qu'elle visait l'ensemble des...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

L'AFP piratée, mais pas coulée (Blog)

lu publié(e) le 26/03/2016 par la rédaction

"Je me souviendrai longtemps de ce que je découvre en arrivant ce matin du 1er mars à l'AFP". Sur le blog "Making-of" de l'AFP, le responsable de la sécurité des systèmes d'information de l'agence raconte en détails comment le 1er mars 2016, un groupe de pirates a tenté de pirater (et de ...

consultation

Loi numérique : une députée dénonce le "manque de courage politique"

Domaine commun, Anne Frank, panorama : Isabelle Attard balance

observatoire publié(e) le 19/01/2016 par Vincent Coquaz

Après une consultation publique (bornée par Matignon), le projet de loi sur le numérique de la secrétaire d’Etat Axelle Lemaire est discuté à partir d’aujourd’hui à l’Assemblée nationale. L’occasion pour la députée apparentée écologiste Isabelle Attard (sur le plateau d’@si ...

nouveau media

Le site d'information ProPublica s'installe sur Tor

lu publié(e) le 13/01/2016 par la rédaction

Afin d’être accessible partout, y compris dans les pays où s’exerce la censure, ProPublica a créé une version de son site d’informations sur le réseau TOR, un logiciel permettant aux internautes de naviguer anonymement. Les Echos, 12/01/2016 On vous en parlait dernièrement: le Dark Web ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Mort d'une collégienne : la faute aux réseaux sociaux ?

La récupération de cette affaire pour mettre en cause internet et les nouveaux moyens de communication est indigne. Mais ...

Par Bruanne
le 22/06/2011

Dans les jités, Angélique la séquestrée bat le député meurtrier

http://onsefechier-anatic6.blogspot.com/2008/11/faut-il-laisser-en-libert-les-dputs-ump.html Faut-il laisser en liberté ...

Par Francois T
le 21/11/2008

"Le gouvernement a peur du buzz, parce qu'il ne le maîtrise pas"

Non, on râlera pas si ça dure 3 heures.

Par Jo
le 13/06/2008
Tous les forums >