Chez Daniel

Daniel Schneidermann, journaliste, est directeur de la publication d'@rrêt sur images. Il est par ailleurs chroniqueur au quotidien Libération, après avoir exercé dans deux autres médias traditionnels : au Monde (1979-2003), et à France 5 (1994-2007).

La rose et le réséda
chronique du par

Faire famille, oui, mais avec qui ?

Union nationale, donc. On s'aime tous. On fait famille.

On se regroupe. On se tient chaud, comme après un grand choc. Faire famille avec les proches, la vraie famille, biologique. Faire famille à la République, en levant ensemble nos stylos dérisoires. Faire famille en se téléphonant les uns les autres, y compris les perdus de vue. Faire famille pour entendre l'écho de son désarroi chez ceux qui avec qui on partage, avec qui on a partagé, dont on s'est séparé, qu'on aimerait peut-être retrouver. Ou pas.

Faire famille chez Mediapart, l'autre soir. Faire famille sur le plateau de notre émission, avec toute la petite équipe de nos chroniqueurs. Faire famille pour explorer nos résonnances, nos divergences. Judith n'est pas d'accord sur le mot ennemi, qui m'est venu sous la plume dans les heures du choc. Très bien. Discutons. Echangeons. Moi-même, je ne vois évidemment pas bien vers quoi ce mot m'entrainera. Ce qu'il recouvre. A quoi je suis prêt pour combattre cet ennemi.

Mais je le maintiens.

Les trois soldats qui sont tombés hier n'étaient pas des enfants perdus. N'étaient pas des fous. N'étaient pas des pauvres petits gars de banlieue qui ont manqué d'affection. Je ne pense même pas que le mot de terroristes soit le plus juste. C'étaient des soldats. Qu'il faut respecter comme soldats ennemis. Ils se sont engagés pour une cause. Qui n'est pas la mienne. Qui me fait horreur. Et ils m'ont désigné comme ennemi. Pour tout ce que je suis, et que je n'ai pas choisi. Je n'ai pas choisi de naître où je suis né, de goûter aux fruits...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Les incontournables

Commentaires d'utilité publique

Horreur ! Ligne j@une fait peur à Finkielkraut !

Je n'ai qu'une seule chose à dire, il idéologise Foucault. A quoi reconnaît-on un processus d'idéologisation d'une ...

Par Damien (dit le Farfadet)
le 26/04/2009

DSK, fallait-il dire ou taire ?

Dans quelle mesure la « love affair » de DSK va-t-elle influencer les bourses ? Vont-elles continuer leur va-et-vient ? Le ...

Par PatriceNoDRM
le 19/10/2008
Tous les forums >