La tuerie du 7 janvier 2015, la prise d'otages du lendemain, leurs antécédents, et leurs suites, au jour le jour

Publié le 07/01/2015  Alimenté le 12/01/2017
Duduche vacances
chronique du par

Cabu et les autres : un 11 septembre intime

Et soudain, le nom de Cabu.

Soudain, au milieu des infos encore incertaines, des bilans contradictoires, de l'affolement des chaînes d'info et de Twitter, soudain le nom de Cabu, parmi les victimes.

Cabu ? Cabu. Pas Cabu, tout de même ? Si. Cabu. Et pas seulement. Et aussi son vieux copain Wolinski. Et aussi deux plus jeunes, Charb et Tignous. Et huit autres, dont nous ne savons pas encore les noms, mais que nous attendons de connaître.

Mais Cabu, d'abord. Pourquoi Cabu plus que les autres ? Pas pour les séparer dans la mort, bien sûr. Mais parce que Cabu, comment dire ? On a tous grandi avec Cabu. On a tous, au-delà d'un certain âge (et Alain Korkos le dira ici, dans la journée), grandi avec le grand Duduche et son beauf. On a tous rêvé, comme Duduche, d'embrasser dans la cour la fille du proviseur. C'était l'époque où Cabu ne dessinait encore sur rien d'autre que sur les émois, et les révoltes, lycéens. C'était avant. On a tous grandi avec ce lunaire au coeur tendre, que l'on vient d'assassiner aujourd'hui.

Cabu, Charb,Tignous, Wolinski : qui aurait pu prédire que ces quatre noms, associés dans la mort, nous feraient un jour pleurer, seulement pleurer ?

Cabu, Charb, Tignous, Wolinski : chacun ses symboles. Chacun ses écroulements intérieurs. Comment, au milieu de la réprobation mondiale, que tympannisent les chaînes d'info, comment exprimer ce sentiment, de vivre un 11 Septembre intime ?

Comment dire aussi cette certitude qu'il y aura un avant et un après ? Comment dire qu'une ligne est tracée,...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Vignette Benyettou

La promotion controversée du "djihadiste repenti" Farid Benyettou

Polémique autour du livre de l'ancien mentor de Chérif Kouachi

observatoire publié(e) le 12/01/2017 par Juliette Gramaglia

L'ancien mentor de Chérif Kouachi, l'un des terroristes de Charlie Hebdo, Farid Benyettou, a publié Mon djihad, itinéraire d'un repenti (Ed. Autrement). Un ouvrage co-écrit avec Dounia Bouzar, l'ancienne "Mme Déradicalisation" subventionnée par l’État et chouchou des médias, critiquée par...

nouveau media

Charlie Hebdo, menacé sur Facebook, porte plainte

suivi publié(e) le 12/08/2016 par la rédaction

Des insultes et des menaces. Charlie Hebdo a déposé plainte contre X pour de nouvelles menaces de mort postées sur la page Facebook du journal, rapporte aujourd’hui Le Parisien : "Une enquête, confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police ...

nouveau media

Quand Luz trouvait " un peu confus" un dessin de Riss

@rrêt sur images publié(e) le 14/01/2016 par la rédaction

Depuis hier, un dessin de Riss publié dans le dernier numéro de Charlie Hebdo suscite la polémique sur les réseaux sociaux (et a poussé notre matinaute à écrire une lettre au dessinateur) . Ce n'est pas la première fois et parfois, même les dessinateurs de Charlie Hebdo semblent se montrer ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Polémiques sur Charlie dans la presse anglo-saxonne

Je ne comprends pas les comparaisons faites par les journalistes interrogés dans l'article. Non, l'équivalent d'une ...

Par David T
le 09/01/2015

"Je ne suis pas Charlie. Et croyez-moi, je suis aussi triste que vous."

Comme d'habitude un petite dose de relativisme mollasson applaudie des deux main par tous les tiédasses que les dessins de ...

Par Renaud Pacalet
le 09/01/2015

"Je ne suis pas Charlie. Et croyez-moi, je suis aussi triste que vous."

Moi aussi cet unanimisme me met mal à l'aise. Bien sûr qu'il faut rendre hommage aux mecs de Charlie, bien sûr qu'ils nous ...

Par Swank
le 08/01/2015
Tous les forums >