Depuis Bruxelles ou Paris, nos politiques ne jurent que par elle. La croissance a ses prophètes, comme Attali, mais aussi ses détracteurs, parmi lesquels les décroissants. Pour autant la croissance est-elle le Graal ? Ou bien doit-on faire une croix sur elle ?

Publié le 03/02/2008  Alimenté le 24/09/2015

Je vais vous étonner : on respire mieux. Mais oui, on respire mieux.

On sait où on va. Vers la hausse de la TVA, l'ouverture des magasins le dimanche, le détricotage de la loi Duflot sur le logement, l'idylle avec le MEDEF et les agences immobilières. Vers le reniement total, implacable, décomplexé. Les choses sont claires, dites, posées sur la table. Exit les leurres de gauche (ne restent que Taubira, mais pour combien de temps, et le prénom marocain d'un des jumeaux de Najat Valaud-Belkacem, sur qui va faire feu la droite obtuse). Intellectuellement, c'est beaucoup plus reposant.

Vive Emmanuel Macron ! En quelques secondes, hier soir, la France s'est divisée en deux : macronolâtres, contre macronophobes. Tout le monde connait désormais le nouveau ministre de l'Economie Emmanuel Macron. Tout le monde a un avis sur Macron, ses 36 ans, et ses zigzags du secrétariat du philosophe Paul Ricoeur à la banque Rothschild, en passant par on ne sait plus quelle commission Attali sur les taxis.

Principal titre d'infâmie (ou de gloire) de Macron, donc, son passage par la banque Rothschild, où il a notamment piloté le rachat par Nestlé de la branche nutrition infantile de Pfizer (neuf milliards d'euros, dont il a touché une partie, personne ne sait combien, mais "assez pour être à l'abri du besoin jusqu'à la fin de ses jours"). C'était en 2012 (avant l'élection). Ce fut une colossale bataille de multinationales, Nestlé l'ayant finalement emporté face à Danone (l'article le plus complet est ici). Derrière la bagarre, le marché des aliments pour...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Macron fonctionnaire

Macron, les détraqués, et la fonctionnaire-insider

le neuf-quinze publié(e) le 24/09/2015 par Daniel Schneidermann

Entre les bus d'une usine d'Annonay, le Petit Journal traque Emmanuel Macron qui, quelques jours plus tôt, vient de dégainer sa pétoire à gaffes contre le statut de la fonction publique. Imperturbable, Macron sourit. Au reporter : "Les gens sont moins compliqués que vous dans leur tête. L'...

PewDiePie

PewDiePie : un rêve macronien

chronique publié(e) le 09/07/2015 chez les matinautes

C'est un rêve macronien. Une petite entreprise en forte croissance : 6,7 millions d'euros de recettes en 2014 (soit une croissance de plus de 50% par rapport à 2013). La TPE n'ayant quasiment aucun frais, ces recettes représentent à peu près son bénéfice net. Son PDG et actionnaire unique est...

Acheloos Lavau

Le prince celte et les emmerdeurs à petites cuillers

le neuf-quinze publié(e) le 05/03/2015 par Daniel Schneidermann

Ce n'est pas pour faire dans la nostalgie, mais on ne s'ennuyait pas, dans les banquets aristos, au Ve siècle avant Jésus Christ, et dans la belle région de Troyes, en Champagne. Vous l'avez peut-être entendu aux radios du matin, un chantier d'archéologie préventive, sur la commune de Lavau, ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Attention, un article de la loi Macron peut en cacher un autre !

Impossible. La Gauche est au pouvoir. La redistribution fonctionne à plein régime, le salaire minimum a augmenté ...

Par Fan de canard (ex-@sinaute septembre 2007 -> décembre 2015)
le 11/12/2014

"Non, il n'y a pas de bouton à croissance !"

Quel coup de gueule (et de tonnerre) magistral de la part d'Anne Sophie à 51" ! Qu'ils s'en aillent tous, les riches, comme ...

Par LolranLenz
le 03/05/2012

35 Heures : déverrouillage, mode d'emploi

Si j'étais journaliste politique, je serais allé chercher l'information ailleurs que là où elle est jetée en pâture à une ...

Par charlie.lapared
le 04/01/2011
Tous les forums >