Américaines, japonaises, mais aussi européennes : une plongée dans l'univers des séries télé, actuelles et historiques, leurs codes, leurs recettes, leurs modes de consommation. Avec toutes nos émissions "@u prochain épisode"

Publié le 19/08/2013  Alimenté le 24/10/2016
Downton-Abbey1
chronique du par

Apprendre la politesse grâce à Downton Abbey

Vivre avec les séries, épisode 1

Axelle Ropert est scénariste et cinéaste (son film, Tirez la langue, Mademoiselle, est sorti le mois dernier). Pendant qu'elle écrit ses scénarios, elle regarde des séries. A d'autres moments aussi. Elle y prend un plaisir étrange, diffus, "un plaisir d'épicière", nous disait-elle sur le plateau. Elle viendra ici tenir chronique de sa vie avec les séries. Premier épisode, clap.

J’ai un voisin odieux. Dès qu’il entend un début de bruit venant de mon appartement (de la clé qui tombe aux piaillements – certes aigus, aïe, aïe, aïe - de ma fille), il chausse ses bottes, prend son élan, et tape comme un sourd sur le plancher, ponctuant chacun de ses coups d’un«Putain» («Putain» répété 25 fois minimum). C’est rigolo à raconter, mais stressant à vivre. J’ai le choix entre bâillonner toute ma maisonnée (mais la perspective d’un coma collectif forcé n’est pas simple à mettre en oeuvre), être perfide en balançant à mon voisin que lorsque qu’il rote vers minuit dans sa chambre, je l’entends moi aussi (c’est vrai de vrai), ou me comporter comme un grossier personnage. J’ai succombé à cette dernière hypothèse. L’autre jour, j’ai coincé mon voisin dans l’escalier, pris un ton affreusement arrogant, et j’ai balancé que «je ne ferai aucun effort, monsieur, soyez-en sûr, faire des concessions, vous pouvez toujours rêver, et en plus, (la voix devient encore plus là suraiguë) si vous aviez une vie sentimentale un peu plus fournie, vous passeriez moins de temps à écouter ce qui se passe dans mon appartement». Après, j’ai eu honte. Et j’ai regardé la saison 3 de Downton Abbey.

 

Downton Abbey, c’est la coexistence de deux mondes qui s’adorent et se détestent. Les domestiques, en bas, les nobles, en haut. En bas, on y trouve une mesquine femme de chambre aux élans passionnels troubles, un majordome d’une raideur idéologique à toute épreuve et qui aime à réveiller...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Black Mirror 3

Black Mirror, ou comment en parler ?

chronique publié(e) le 24/10/2016 chez les matinautes

Chercheurs, journalistes, cinéastes, écrivains, sont parfois étreints par le sentiment accablé que le grand chavirement numérique échappe à toute description humaine, que ces vertiges nouveaux sont simplement impossibles à mettre en mots, ou en images. L'engloutissement numérique de tous ...

nouveau media

Des séries à succès changent le cours de la justice américaine

Avant "Making a murderer", "Serial" et "The Jinx"

observatoire publié(e) le 13/08/2016 par Robin Andraca

Après HBO qui va (peut-être) envoyer un millionaire en prison, Netflix a-t-il pesé dans la libération d'un homme condamné à la prison à à perpétuité ? L'un des personnages principaux de la série documentaire Making a murderer, mise en ligne sur Netflix en décembre 2015, a obtenu d'un ...

nouveau media

"BoJack Horseman", la série de Netflix qui se moque de la télévision

"Pour parler de l'avortement, un panel d'hommes blancs en noeud pap'"

observatoire publié(e) le 04/08/2016 par Robin Andraca

C'est l'histoire d'un cheval anthropomorphique de 50 ans qui fait une dépression, mais pas que. BoJack Horseman, création originale de Netflix, véritable succès critique, dont la troisième saison a été mise en ligne cet été, c'est aussi une série animée qui aime bien se moquer des travers...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Game of Thrones : un petit viol et puis ça buzze !

Bravo à @si pour ce grand moment de déontologie avec titre raccoleur attrape-clics (... ça commence décidément à en faire ...

Par Hyperion, ermite de Grèce
le 20/05/2015

House of Cards : "on tue en politique, même en France"

Si cette personne a été élue, c'est qu'elle était éligible et qu'une majorité de citoyens électeurs lui a apporté ses ...

Par Boris Yarko
le 01/05/2014

"Arrêtons d'embêter les séries avec le cinéma !"

A propos de contrainte et de rigidité du format, personne n'a parlé de la pub ! Une série diffusée sur un network est ...

Par Tom-
le 30/08/2013
Tous les forums >