Chez les sarkozis

Police secrète paranoïaque, juges humiliés, nomenklatura triomphante, médias complaisants, milliardaires bien servis, féroces luttes de clans pour le pouvoir : bienvenue au Sarkozistan. Et découvrez notre tout premier livre, Crise au Sarkozistan !

Sarkozistan Sarkozy téléphone
chronique du par

Fulgurant progrès de la dissidence au Sarkozistan

Arrivé en urgence au Sarkozistan qui vient d'entrer en crise, l'envoyé spécial que nous avions déjà accueilli l'an dernier câble ici son reportage. Je lui cède bien volontiers la place. DS.En quelques heures, la classe politico-médiatique du Sarkozistan

est sortie de sa léthargie estivale, pour entrer dans un de ces pugilats furieux, aveugles, dont elle semble avoir le secret. Ce ne sont pas les inextricables difficultés financières, dans lesquelles le Sarkozistan, à force d'exempter ses riches de tout impôt, se débat comme ses voisins, qui ont produit la déflagration. Ce n'est pas l'insolente aumône proposée par une poignée d'oligarques, en échange d'une violente pression ("un tour de vis supplémentaire", disent pudiquement depuis vingt ans les commentateurs locaux) sur la masse des habitants. Ce n'est même pas la taxation des sodas sucrés ou des parcs de loisirs, ultimes expédients inventés par un régime aux abois pour retarder encore le moment de la grande mise à plat de tous les privilèges.

Non. Le détonateur a été la publication surprise d'un livre dans lequel 27 disgrâciés, anciens nomenklaturistes pour beaucoup d'entre eux, racontent leur voyage sans retour vers les oubliettes du régime. Et étonnamment, les auteurs de ce livre n'appartiennent pas à un de ces sites Internet dissidents, sulfureux et confidentiels, qui mènent une interminable bataille contre les abus du système. Non. Ils travaillent tous deux dans un journal d'opposition modérée, toléré par le régime, un de ces journaux que lisent, et dans lesquels s'expriment volontiers les oligarques. Pour accélérer encore le déclenchement de la crise, on apprenait le lendemain que la police secrète, contrairement aux serments officiels, avait bel et bien...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Les incontournables

Commentaires d'utilité publique

Au Sarkozistan, ministres faucons et préfets zélés

tout cela ne me fait définitivement pas rire car ça n'est pas au Sarkozistan que cela se passe mais dans mon pays la France, ...

Par Compunet
le 13/12/2010

Une humiliation publique au Sarkozistan

Bonjour, Je suis vraiment désolé de devoir m'adresser à vous dans ces termes. Je n'en ai pas vraiment l'habitude mais le ...

Par Florent U.
le 17/11/2010
Tous les forums >