L'appel des Européens à l'aide financière de la Chine a resuscité les nombreux fantasmes qui courent sur ce pays. Mais au fait, comment les médias occidentaux s'informent-ils sur la Chine ?

Publié le 08/04/2008  Alimenté le 16/07/2017
chronique du par

Le bal des indignés

Indignation ne rime pas souvent avec information

Nul ne ment autant qu'un homme indigné. Cette formule de Nietzsche mériterait d'être placardée dans toutes les rédactions. Ces jours-ci, le journalisme (en particulier dans sa version cathodique mais pas seulement) s'apparente à une olympiade de l'indignation. Un bon journaliste est un journaliste bon - et il n'est pas de meilleure façon d'afficher sa bonté que de manifester son indignation.

On me dira que de la «banderole de la honte» aux turpitudes chinoises, du calvaire d'Ingrid Betancourt aux tombes profanées d'Arras, l'actualité est particulièrement prodigue en légitimes motifs d'indignation. En vérité, depuis la chute de l'humanité hors du Paradis et de l'innocence, autrement dit, depuis le début de l'Histoire, celle-ci ressemble plus à une litanie d'horreurs, massacres et autres injustices qu'à un long fleuve tranquille. C'est bien triste mais c'est ainsi. L'invasion du discours médiatique et, ceci expliquant largement cela, de l'action politique, par la rhétorique de l'indignation, ne saurait donc être imputée au télescopage, dans l'actualité, d'événements particulièrement émotionnants. Elle montre que le journalisme est engagé sur une pente savonneuse sur laquelle, à force de bien penser sur tout et en toute occasion, on finit par ne plus penser du tout. A la réflexion, il n'est pas surprenant que Reporters Sans Frontières, dont la vocation initiale était de défendre la liberté d'informer à travers le monde, soit désormais une entreprise généraliste de promotion...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Liu Xiaobo

Mort de Liu Xiaobo : le champ, et le contrechamp

à l'étranger publié(e) le 16/07/2017 par Anne-Sophie Jacques

"Inhumain, une insulte, une honte, dégoûtant" : tels sont les mots, sur Twitter, de l’artiste chinois Ai Weiwei pour décrire les conditions d’incinération du prix Nobel de la paix Liu Xiaobo, mort le 13 juillet des suites d’un cancer du foie, et incinéré deux jours plus tard de façon ...

nouveau media

Révolution culturelle : comme un flottement dans les medias chinois...

à l'étranger publié(e) le 18/05/2016 par la rédaction

A l'heure des commémorations du 50e anniversaire du début de la révolution culturelle, épisode qui a fait plus d'un million de victimes, l'immense majorité des médias chinois est restée muette sur le sujet. Mais certains journaux proches du régime ont -tardivement- brisé le silence en ...

nouveau media

Le contrôle des medias rend-il optimiste ? (Haski/Rue89)

lu publié(e) le 23/02/2016 par la rédaction

Les Chinois sont-ils optimistes parce que leur information est étroitement contrôlée ? C'est la question posée par Pierre Haski, dans une chronique publiée sur Rue89, alors que le site du Forum économique mondial vient de rendre publique une étude dans laquelle la Chine apparaît comme le ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"Comme patron de RSF, je m'abstiendrai d'écrire ce que je pense des médias français"

ouch ! quel débat !! Sans doute le plus passionnant depuis le début du site ! Un grand bravo a David Abiker qui remet un ...

Par blazouf
le 10/04/2008

"Comme patron de RSF, je m'abstiendrai d'écrire ce que je pense des médias français"

Les liens entre Ménard et des officines américaines proches de la CIA sont-ils évoqués dans ces entretiens ? Pris sur la ...

Par Francois T
le 10/04/2008

Le bal des indignés

Je ne sais ce qui de votre commentaire ou de l'article d'Elisabeth Levy ne vaut pas un clou... L'indignation peut bien ...

Par Amok
le 07/04/2008
Tous les forums >