Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

La lutte des classes vue par Chabrol (Hors-Série)

Par le - 16h32 - Hors Série

"A partir du moment où vous travaillez pour quelqu’un, c’est foutu" lance le critique de cinéma Jean-François Rauger, invité de Hors-Série cette semaine. C’est foutu "parce que le rapport est faussé. Il y a de la domination. Il y a de la violence. D’autant plus que la famille bourgeoise essaie de la cacher".

Cette bourgeoisie, et sa façon de retenir ses pulsions ou d’enfouir ses secrets, est au cœur du cinéma de Claude Chabrol. Et c’est autour du film La Cérémonie, sorti en 1994, qu’Hors Série poursuit son enquête sur les grands films de l’histoire du cinéma. Un film où, pour une fois, les secrets inavouables sont du côté de la domestique (Sandrine Bonnaire) et d'une postière (Isabelle Huppert). Les deux femmes vont commettre l'indéfendable. Des personnages monstrueux, sanguinaires, pour qui on n’éprouve aucune sympathie. Preuve que Chabrol, dans sa façon d’aborder la lutte des classes, n’est jamais manichéen.

>> Pour voir l’émission Hors-Série animée par Murielle Joudet, avec Jean-François Rauger, c’est ici.


Abonnez-vous !
|