Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Pujadas : hommes (et femmes)-tronc solidaires

Par le - 17h31 - vidéo

Hommages en série pour David Pujadas. Le présentateur du 20 heures de France 2 a appris mercredi 17 mai qu'il sera écarté définitivement du JT qu'il présentait depuis 16 ans, à la fin de la saison. Depuis, les hommages des hommes (et femmes) tronc de la télé française, ses ex et actuels collègues, se multiplient.

C'est un bel élan confraternel. La présentatrice du 13 heures de France 2, Marie-Sophie Lacarrau, le présentateur du 20 heures de TF1, Gilles Bouleau, le "joker" de David Pujadas au 20 heures, Julian Bugier, tout comme Léa Salamé, qui co-présente avec PujadasL’Émission Politique, ont tous tenu à saluer le travail de leur collègue, qui quittera la présentation du 20 heures de France 2 à la fin de la saison. Rien d'exceptionnel dans cette vague d'hommages : en 2015, lors du départ de Claire Chazal du JT Week-end de TF1, les éloges avaient été nombreux également.

Messages d'amitié et de solidarité sur Twitter

Sur Twitter, plusieurs journalistes (pas forcément présentateurs) ont également donné de la voix. Ainsi, la rédactrice en chef du 20 heures, Agnès Vahramian, a tenu à réaffirmer son soutien face à l'annonce inattendue du départ de Pujadas, dont elle n'avait pas été informée : "Merci à David Pujadas. Tête haute et grande attitude. Un immense professionnel avec qui j'ai partagé trois belles années". Histoire d'appuyer son hommage, Vahramian a également partagé sur Twitter une séquence vidéo où l'on voit Pujadas être applaudi pendant une longue minute par le public de L’Émission Politique jeudi 18 mai, avant le début de l'émission en question.

L'ancien présentateur de TF1, Patrick Poivre d'Arvor, et la présentatrice de CNews, Laurence Ferrari, ont également fait part de leur amitié à leur confrère, avec pour Ferrari un "mot-clé" tout en retenue : "#theboss".

Ferrari Pujadas

PPDA Pujadas

Michel Grossiord, qui présente notamment la revue de presse matinale de Radio Classique et Ruth Elkrief de BMFTV ont eux exprimé leur soutien, à leur façon : "Solidarité et émotion devant le traitement infligé à David Pujadas, un des plus grands professionnels, un repère dans notre métier", s'est ainsi émue Elkrief.

Grossiord Pujadas

Elkrief Pujadas

Quant au journaliste d'Europe 1 Robert Namias, ancien directeur de l'information de TF1, il n'y est pas allé de main morte : "Pujadas écarté. Le dégagisme s'empare des médias" a-t-il tweeté. "On n'a pas fini de mesurer l'onde de choc provoquée par l'élection d'un Président de 39 ans".

Namias Pujadas

C'est Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, qui a pris la décision, mercredi 17 mai, d'écarter définitivement Pujadas du 20 heures de France 2, au nom d'un "renouvellement" des visages. L'annonce a provoqué la colère de la Société des journalistes de France 2, qui dénonçait "l'irresponsabilité d'une annonce faite le jour de la nomination du gouvernement (alors même que des éditions spéciales doivent être mises à l'antenne)". Une motion de défiance contre Ernotte et une autre contre le directeur de l'information de France 2, Michel Field, auteur d'une tribune acide publiée mercredi dans Libération, dans laquelle il appelait les journalistes à faire leur "examen de conscience", devraient être soumises au vote de la rédaction en début de semaine prochaine, a rapporté Le Monde.


Abonnez-vous !
|