Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Le Pen huée sur BFM, TF1 et LCI, mais pas sur France 2 et Cnews

Par le - 14h35 - vu

La visite de Marine Le Pen mardi 25 avril à Rungis a été couverte par toutes les chaînes d'information (sauf France 3), mais pas de la même manière. Alors que BFMtv, LCI et TF1 ont rendu compte des huées et du concert de klaxons accompagnant la candidate dans la halle aux fruits de légumes, France 2 et CNews ont fait l'impasse.

Le matin du 25 avril, Marine Le Pen était à Rungis. Elle rendait visite aux commerçants de la halle qui irrigue toute la France en produits frais. Tout se passait bien jusqu'à ce que, arrivée à la halle aux fruits et aux légumes, un concert de klaxons et de sifflements l'accueillent. Un journaliste de l'AFP a même reçu une tomate, esquivée par la candidate. Les chaînes d'info, comme de juste, ont couvert l'événement. Mais pas toutes de la même manière. Sur LCI et TF1, les huées et les sifflements apparaîssent à l'image. Le journaliste de TF1 décrit un "accueil plutôt bienveillant dans l'ensemble, avec quelques sifflets en fin de parcours". De même, sur BFMTv, la candidate termine sa visite aux "fruits et légumes" où, commente le journaliste avec euphémisme, "l'accueil est mitigé" : à l'image, on entend des commerçants qui huent la candidate, et "des sifflets".

Sur france 2 et cnews, point de sifflets

Mais lorsqu'on passe sur France 2, point de sifflets. Marine Le Pen était à "Rungis, très tôt ce matin, sur le plus grand marché de produits frais du monde, elle s'en est pris à Emmanuel Macron, qui selon elle, incarne le libre-échange total." Image de la candidate au milieu de carcasses. Discussion avec des bouchers qui veulent "ramener les frontières" contre la "concurrence déloyale", et prendre une selfie. Et ? Rien d'autre. On voit la candidate longer le rayon fromage, on entend de vagues éclats de voix en fond... puis le plan coupe, et repasse sur Le Pen qui fustige Macron, semblable à un "manager de grande entreprise."

Cnews aussi rend compte de la visite de la candidate, sans montrer les huées. Ce n'est qu'"une visite de deux heures pour Marine Le Pen, ponctuée de selfies au milieu des ouvriers du marché, le coeur de sa cible électorale. 40% des ouvriers ont voté Marine Le Pen au premier tour." Les autres, on ne les verra pas sur Cnews, ni sur France 2.

(Avec Manon Benlolo)


Abonnez-vous !
|