Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Fillon / Hollande : Renaud Revel supprime un billet douteux (Buzzfeed)

Par le - 16h58 - lu

"C’est un texte bourré de fantasmes que la droite s’échange massivement sur les réseaux sociaux." Dans un article publié mardi, le site Buzzfeed s’est penché sur un intrigant message qui se propage à grande vitesse sur internet depuis près de deux semaines. Une histoire selon laquelle c’est l’Elysée et Emmanuel Macron qui auraient fait fuiter au Canard enchaîné l’explosive affaire Fillon. Un post viral fait d’insinuations, d’affirmations supposément fracassantes mais sans preuves, comme en circulent sur les réseaux sociaux. Mais la rumeur en question a été à son tour reprise (sans plus de preuve) par le journaliste médias Renaud Revel (ex-l’Express) qui lui a consacré un billet sur son blog. Avant de faire machine arrière et de le dépublier.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

"Tout commence le 29 janvier, quatre jours après la parution de la première salve du Canard enchaîné sur l’affaire Fillon" raconte Buzzfeed. C’est alors que sur Facebook, un certain "Michel Jacquet" s’interroge "Mais à qui profite le crime?" Dès le lendemain, il publie sur son profil un long texte : "A qui profite le plus cette affaire ? A Emmanuel MACRON, bien évidemment. La gauche étant hors jeu, il ne reste que François FILLON comme adversaire pour passer le 1 er tour".

"Michel Jacquet" avance que le ministère des Finances détenait "un dossier" sur Fillon et sa femme. Un dossier que le secrétaire général de l’Élysée aurait remis à François Hollande. Lequel Hollande aurait ensuite transmis le prétendu "dossier" au responsable de sa communication, Gaspard Gantzer, qui l’aurait fait fuiter au... Canard enchaîné.

nouveau media

 

"Ce texte repose sur des insinuations difficiles à démonter en tant que telles. Il n’avance pas de preuves mais une suite de relations plus ou moins fantasmées qui, mises bout à bout, formerait un dessein néfaste et commun entre toutes ces personnes", constate Buzzfeed. Gantzer y est présenté comme "un grand ami d’Emmanuel Macron (même Promotion à l’ENA) auquel il doit son poste à l’Elysée)" Et le texte d’expliquer : "Entre amis, on se doit des services et des renvois d’ascenseurs".

Buzzfeed, qui a cherché en vain à joindre l’auteur du message, constate : "Il existe plusieurs versions de ce texte mais sa trame ne varie pas. Dans tous les cas, il n’y a pas de source, pas de témoignage. On ne sait pas d’où sortent toutes ces affirmations" Ce qui n’empêche pas, bien au contraire, le texte de se propager sur Facebook puis sur Twitter. Celui-ci est massivement partagé par des soutiens de François Fillon et de Nicolas Sarkozy, puis repris le 7 février par le site complotiste RéseauInternational.net.

"Ce papier, je regrette presque de l’avoir fait" (REVEL)

Plus étonnant, ce 14 février, Buzzfeed a constaté que cette théorie avait trouvé une place sur le blog de l’ex-rédacteur en chef de L'Express, Renaud Revel. Dans un billet, depuis dépublié mais dont Buzzfeed a gardé trace, Revel soulignait "le gros travail d’enquête" d’un "certain nombre de blogs, de sites, soutenus par les réseaux sociaux" pour relayer "l’envers médiatique du Pénélope Gate". À quoi faisait-il référence ? À "quelques fines plumes" qui "ciblent ostensiblement le secrétaire adjoint de l’Elysée [Thomas Cazenave]" comme étant l’homme à l’origine des fuites de l’affaire Penelope.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

"Dans ce post [de Revel, ndlr], on retrouve cette idée que François Hollande a demandé à Gaspard Gantzer de faire «bon usage» du dossier qui lui a été transmis, ce sont les mêmes mots que dans le statut Facebook que les militants de Fillon s’échangent massivement depuis deux semaines", remarque Buzzfeed, qui a contacté Revel pour le questionner sur ses sources.

Auprès de Buzzfeed, le journaliste assume dans un premier temps, parlant d’"une thèse qui n’est pas folklorique", expliquant qu’ "il a passé des coups de fil" à l’Élysée, et "vu des gens chez Fillon" qui "ont des éléments plus solides". Il explique même avoir "parlé" avec le responsable com’ de L’Élysée Gaspard Gantzer à ce sujet. Ce dernier, joint plus tard par Buzzfeed le conteste catégoriquement. Revel est-il bien sûr de ce qu’il avance ? Il semblerait que non. "À la fin de la conversation, alors qu’on l’interroge sur son blog, Renaud Revel semble faire soudainement marche arrière" écrit Buzzfeed qui retranscrit la réponse du journaliste : "Ce blog, c’est une source d’emmerdement permanent. Ces blogs, c’est pas du journalisme, on travaille trop rapidement. Ce papier, je regrette presque de l’avoir fait. Avec un mois de boulot, en s’y mettant à plusieurs, on réussirait à répondre à la question." Après le coup de téléphone de Buzzfeed, Revel a finalement supprimé son billet.


Abonnez-vous !
|