Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

"Propos haineux" : un groupe de médias belge ferme les commentaires

Par le - 17h33 - lu

C’est sa "bonne résolution" pour 2017. Ce mardi 10 janvier le groupe de médias belge Roularta annonce qu’il ferme les commentaires sur ses sites de presse. "Nous estimons que le caractère trop souvent virulent et irrespectueux des échanges y rend impossible tout dialogue constructif", explique Vincent Genot, rédacteur en chef adjoint de l'hebdo LeVif.be, vaisseau amiral du groupe Roularta.

nouveau media

Dans un édito paru sur le site de l’hebdo belge, Genot explique : "Notre mission n'est pas de modérer les rancoeurs du monde, elle est d'informer". Selon lui, "à l'heure où les fausses informations, relayées par les réseaux sociaux, ont pris le pas sur les véritables informations, il est urgent pour la presse de revenir à ces fondamentaux : informer en évitant de surfer sur la vague du buzz et de l'audience."

"Les propos constructifs sont noyés"

Dans cet édito, LeVif.be rappelle qu’il y a trois ans, déjà confronté aux flots de commentaires haineux et racistes, le groupe Roularta avait décidé d’interdire la publication de commentaires anonymes. "Nous pensions avoir trouvé une parade à la haine qui envahit trop souvent ces lieux d'échanges." Raté : c’était sans compter sur la recrudescence de commentaires envoyés sous pseudonyme, depuis de faux profils, raconte LeVif.be. Genot déplore l'"effet boule de neige nauséabond" initié par des "extrémistes des forums". Il explique : "les propos modérés et constructifs sont noyés dans un flot de paroles péremptoires desquelles toute recherche de dialogue est absente."

Résultat ? "Une petite portion de la population donne à penser que ses valeurs sont représentatives de l'opinion publique, accentuant, par-là, le risque de décomplexer certains discours radicaux." Fini donc la publication de commentaires, annonce le groupe Roularta qui possède aussi le site de presse Knack.be et les magazines Trends et Sport/Foot Magazine. Le groupe assure que les internautes pourront tout de même continuer à interagir avec la rédaction (et les autres lecteurs) par le biais de la rubrique "opinion", ou par mail.


Abonnez-vous !
|