Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Départ présentatrice météo TF1 : 11 minutes chez Quotidien (groupe TF1)

Par le - 19h04 - vu

Loin déjà semble le temps où Barthès narguait Bolloré sur Canal+. L'animateur de Quotidien a consacré sur TMC (propriété du groupe TF1) 11 minutes d'antenne au départ de Catherine Laborde, qui avait annoncé la veille qu'elle ne présenterait plus la météo sur TF1.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

11 minutes et 23 secondes. C'est le temps consacré hier, dans Quotidien, à l'annonce du départ de Catherine Laborde. La veille, en clôture de son bulletin, l'animatrice avait annoncé son départ : "Il y a aussi le temps qui passe et ce temps-là, c’est le temps ou je vais vous quitter. Après vingt-huit ans de bons et loyaux services, je m’en vais, je pars avec le froid, avec le temps mais aussi avec ces souvenirs que vous m’avez donnés au fil des années (...) Vous m'oublierez, moi non. Je vous aime".

Le lendemain, Laborde était donc sur le plateau de Quotidien, diffusé sur TMC, (groupe TF1), pour revenir sur les coulisses de ce départ. Raconter notamment, qu'elle avait fait ses adieux sans prompteur.

"Vous êtes douce dans un monde de brutes"

Barthès, qui avait reçu quelques minutes plus tôt Benoît Hamon, candidat à la primaire de gauche, pour lui demander notamment s'il était capable de "tuer" (en référence aux confessions de Hollande qui avait révélé avoir ordonné au moins quatre éxécutions ciblées), s'est montré nettement moins offensif avec l'ex-présentatrice de TF1. "C'est quoi le style Laborde ?", lui a-t-il par exemple demandé. "Au début, je ne mettais que des trucs Agnès B.", répond Laborde, persuadée que l'animateur voulait parler de son style vestimentaire. Raté. "Moi, j'ai une théorie", enchaîne Barthès : "Vous êtes douce dans un monde de brutes. Vous ne parlez pas fort, même vos gestes sont délicats. On a l'impression que vous ne vous adressez qu'à vous". Corporatiste, Yann Barthès ? Quelques minutes plus tôt, à la question : "Comment expliquez-vous l'émotion que cela a suscité ?". Laborde répondait : "Je crois que c'est une histoire familiale, intime. Voilà, on est ensemble. Moi, je le savais. Mais je ne pensais pas que tout le monde le savait en même temps que moi". Elle ne croyait pas si bien dire. Et si Barthès, accusé il y a quelques semaines d'avoir passé sous silence une transition douteuse de Jean-Pierre Pernaut sur les migrants, avait en fait hier soir été adoubé par la grande famille TF1 ?

L'occasion de relire notre article : "Bisbilles Hanouna-Barthès sur fond de censure"


Abonnez-vous !
|