Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Morandini : campagne sur twitter contre les annonceurs de ses sites

Par le - 16h31 - suivi

Depuis plusieurs jours, les annonceurs désertent les plages publicitaires de l'émission de Morandini sur iTELE, ne voulant plus être associés à l'animateur, mis en examen pour corruption de mineurs aggravée dans l'affaire des castings douteux. En revanche, sur son site internet...

Et maintenant JeanMarcMorandini.com ? Après avoir listé et interpellé différentes marques sur le réseau, dont la marque de jus de fruit Innocent qui avait ensuite décidé de retirer ses budgets pub sur le créneau de l'émission de Morandini, le compte Twitter "Protection Enfance" a récidivé, s'intéressant cette fois au site de l'animateur.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Car si, sur iTELE, les annonceurs ne souhaitent plus apparaître, depuis le 19 octobre, dans le Morandini Live ! (Axa, Peugeot et La Banque Populaire ont annoncé qu'elles ne voulaient plus être associées à Morandini), la publicité n'a pas diminué sur le site médias de l'animateur, tout comme sur sa déclinaison "Santé". Le compte Twitter "Protection Enfance" le démontre, capture d'écrans très graphiques à l'appui :


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Le compte Twitter "Protection enfance" ne s'est pas contenté de se balader sur les différents sites de Morandini. Ce compte, initiative individuelle qui ne reflète pas une association de protection de l'enfance, a également listé les différentes régies pub qui s'occupaient de placer les annonceurs sur les sites de l'animateur, et donné leur numéro de téléphone pour que les internautes puissent les interpeller :

nouveau media

A l'heure où nous écrivons ces lignes, deux des régies concernées, Sublime Skinz et Ligatus, ont répondu, déclarant que le site de Morandini avait été retiré leur réseau. "Aucune publicité de nos annonceurs n'y est plus diffusée", affirment les deux régies (voir ci-dessous). Le début d'une nouvelle désertion ?

nouveau media

nouveau media

L'occasion de relire notre article : "Morandini sur iTELE : et si les annonceurs faisaient plier Bolloré ?"


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Internautes : quand ils bousculent les pouvoirs

nouveau media

United Airlines, Spicer : deux bad buzz

chronique publié(e) le 12/04/2017 chez les matinautes

Ça se passe à bord d'un vol de United Airlines. La compagnie a pratiqué le "surbooking". Entendez qu'elle a vendu davantage de billets qu'il n'y a de places disponibles, d'autant qu'au moment de l'embarquement, se présentent quatre employés d'une compagnie associée, membres de l'équipage d'un...

Mediateur France Inter

APHP/Interne : après Patrick Cohen, les critiques infondées du médiateur de France Inter

suivi publié(e) le 20/01/2017 par Anne-Sophie Jacques

Après Patrick Cohen, au tour du médiateur de France Inter de dénigrer l’interne-internaute Sabrina Ali Benali qui s’est fait connaître via ses vidéos dénonçant les conditions de travail dans les hôpitaux. Or si le médiateur assure être "révolté par les mensonges et les contre-...

Sabrina Ali Benali

Hôpital : Touraine et l'AP-HP tentent de décrédibiliser l'interne insoumise

Mais Sabrina Ali Benali est bien une vraie interne ! Et France Inter ne s'est pas "fait avoir"

enquête publié(e) le 19/01/2017 par Anne-Sophie Jacques

Patrick Cohen n’est pas content. Ce jeudi 19 janvier, au micro de France Inter, l’animateur explique avoir "eu le sentiment de s'être un peu fait avoir" par Sabrina Ali Benali, l’interne qui dénonce via des vidéos les conditions de travail dans les hôpitaux publics, invitée la veille par ...

Tous les contenus de ce dossier >