Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

L'appel de Trump à Moscou : sujet le plus commenté de l'histoire du NYTimes

Par le - 16h27 - suivi

Jamais un sujet n’avait encore suscité autant de réactions sur le site du New York Times. Paru mercredi 27 juillet, un article du quotidien rendant compte d’une énième déclaration polémique de Donald Trump appelant la Russie à rendre public des e-mails de sa rivale Hillary Clinton est en passe de battre tous les records. Avec déjà plus de 7 600 commentaires publiés sur le site et pas moins de 6 000 sur la page Facebook du journal (après modération), "c’est désormais l’article le plus commenté de l’histoire du New York Times", constatait le quotidien sur son site vendredi, soit deux jours à peine après sa publication.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Intitulé "Donald Trump appelle la Russie à trouver les e-mails manquants d’Hillary Clinton", l’article en question revenait sur l’une des dernières sorties médiatiques de Trump. Le 27 juillet, en conférence de presse, le candidat républicain exhorte la Russie à dévoiler les dizaines de milliers d’e-mails effacés du serveur privé de son adversaire démocrate lorsqu’elle était secrétaire d’Etat : "Russie, si vous écoutez, j'espère que vous serez capable de retrouver les 30 000 emails qui manquent."

Des déclarations qui interviennent alors que, quelques jours auparavant, 20 000 e-mails de hauts responsables du parti démocrate ont été dévoilés par Wikileaks. Une fuite géante de données (dont nous vous parlions ici) derrière laquelle le camp Clinton a vu la main de Moscou. Des soupçons qui ont d'ailleurs conduit plusieurs médias dont le New York Times à s'interroger: "Vladimir Poutine essaie-t-il de s’immiscer dans l’élection présidentielle américaine?"

"C'est juste le dernier coup de Trump..."

Autant dire que cette sortie provocatrice de Trump appelant Moscou à pirater les courriels de Clinton n’a pas manqué d’enflammer le forum des lecteurs du quotidien, qui soutient traditionnellement le candidat démocrate lors de l'élection présidentielle. Nombreux sont en effet les commentaires à accuser Trump de "trahison": "Ce Donald Trump encourageant un tyran comme Vladimir Poutine à se mêler de nos affaires est une trahison de premier ordre. Le fait qu’il encourage notre adversaire pour son propre intérêt politique montre qu’il ne reculerait devant rien pour obtenir ce qu’il veut", note par exemple un lecteur. Nombreux sont ceux qui voient dans cette sortie une atteinte directe à la sécurité nationale et pointent l’irresponsabilité du candidat : "Peu importe ce que vous pensez d’Hillary, Trump est-il le porte-parole que vous voulez pour notre nation?" Reste que parmi la masse des commentaires largement désapprobateurs d’autres voient, au contraire, dans la sortie de Trump "un acte de patriotisme", quand certains autres s’inquiètent que les médias "prennent à la lettre" des déclarations aussi farfelues. Conclusion d'un lecteur de l'Utah : "Ceci est juste le dernier coup de Trump pour détourner l’attention des médias [en pleine semaine d’investiture d’Hillary Clinton par le parti démocrate]. Arrêtez de perdre votre temps à analyser le sens de cette absurdité."

L'occasion de (re)lire notre article : "Wikileaks fait fuiter l'aversion de la direction démocrate pour Sanders"

L'occasion de (re)lire aussi notre article : "Les journalistes américains ont-il "merdé" à propos de Trump ? Le New York Times et CNN font leur mea culpa"


Abonnez-vous !
|