Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Pub cachée sur Youtube : premières sanctions financières (Le Monde)

Par le - 11h32 - suivi

Les youtubeurs dans le viseur de la Direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF). Le Monde révèle qu'une dizaine de youtubeurs qui ont chanté les louanges d'une marque de voiture sans préciser qu'ils avaient été payés par le constructeur, devraient être sanctionnés avant l'été. Une transaction à l'amiable leur sera proposée.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Fin de partie pour la pub planquée sur Youtube ? Alors que ces dernières années, plusieurs youtubeurs français (notamment ceux du Studio Bagel, filiale de Canal+) ont été épinglés pour faire de la publicité sur leurs chaînes Youtube sans le dire, la DGCCRF a, semble-t-il, décidé de se pencher sur le sujet. "Nous avons démarré l'enquête en début d'année", a ainsi indiqué la directrice de la DGCCRF, Nathalie Homobono, à l'occasion de la présentation du rapport annuel de la direction.

Et l'enquête progresse visiblement bien. Selon Le Monde, "les enquêteurs se sont notamment intéressés à une dizaine de YouTubeurs qui ont perçu, en fonction de leur notoriété, des sommes comprises entre 20 000 et 100 000 euros pour chanter les louanges d’une marque de voiture, sans faire mention de la relation contractuelle qui les liait au constructeur. Pour cette publicité dissimulée, la DGCCRF, peut imposer des amendes allant jusqu’au montant perçu par l’auteur des faits." Qui sont ces dix Youtubeurs et quelle est marque du constructeur automobile ? Le Monde ne le précise pas. Contactée par @si, la DGCCRF ne souhaite pas non plus en dire plus.

La publicité cachée sur Youtube, à quoi ça ressemble ? C'est par exemple Cyprien, invité sur notre plateau en 2012, qui fait une vidéo humoristique sur le jeu Les Sims, vue plus de 10 millions de fois, sans préciser clairement que l'éditeur du jeu avait participé au financement.

Les collégiens sont-ils dupes de la publicité cachée sur Youtube ? @si leur pose la question en s'appuyant sur le cas de Cyprien

Une pratique formellement interdite par la loi, comme @si le répète régulièrement. L’article 20 de la loi du 21 juin 2004 dispose en effet que "toute publicité, sous quelque forme que ce soit, accessible par un service de communication au public en ligne, doit pouvoir être clairement identifiée comme telle. Elle doit rendre clairement identifiable la personne physique ou morale pour le compte de laquelle elle est réalisée".

"A l'image de faux avis de consommateurs, il s'agit d'une pratique commerciale trompeuse", estime un enquêteur de la DGCCRF, interrogé par Le Monde. Quel sera le montant de l'amende ? Comme le prévoit la procédure, les services anti-fraudes proposeront une "transaction à l'amiable" aux youtubeurs. Et s'il n'y a pas d'accord ? L'affaire sera portée devant le tribunal correctionnel, où la sanction est susceptible d'être alourdie et peut être accompagnée d'une obligation de rendre la condamnation publique.

Outre-Manche, voilà plusieurs années que l'autorité de régulation de la publicité britannique traque la publicité cachée sur le net. En 2014, deux youtubeurs stars britanniques, Phil Lester et Dan Howell, avaient ainsi été pris la main dans la sac, en train de faire de la pub pour Oreo sans vraiment le préciser. Colère de l'autorité de régulation de la publicité britannique, pour qui le message publicitaire n'était pas "immédiatement identifiable". Les deux Britanniques avaient-ils été sanctionnés financièrement, comme le seront bientôt nos youtubeurs français ? Non, mais Phil et Dan avaient immédiatement corrigé le tir en faisant apparaître un petit bandeau bleu, prévenant de l'aspect commercial du produit :

nouveau media

L'occasion de relire notre enquête : "Une filiale de Canal+ pratique la pub clandestine"


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Pub : les mille ruses

Candia s'offre une émission entière de "La maison des maternelles" (France 5)

"C'est une émission un petit peu spéciale aujourd'hui..."

enquête publié(e) le 06/11/2017 par Hélène Assekour

Près d'une heure de publi-reportage sur le site de France Télévisions. La marque de lait Candia s'est offert les services de La maison des maternelles pour promouvoir le lait de croissance, à grands renforts de reportages laudatifs, experts sur mesure et placements de produits. Sans clairement ...

Télérama puy de culture

Partenariats : Télérama annule un débat à Clermont-Ferrand

Le maire avait dénoncé le "mépris" de l'article préalable

observatoire publié(e) le 06/10/2017 par Juliette Gramaglia

Ne pas confondre journalistes et communicants ! Il n'y aura pas de "débats généreux" sur la vie culturelle à Clermont-Ferrand. L'événement, organisé par Télérama, co-financé par la ville, et qui devait se tenir les 13 et 14 octobre prochains, a été annulé par l'hebdomadaire ce jeudi 5 ...

nouveau media

Pour la rentrée, on a débusqué les pubs Instagram des chroniqueurs de Hanouna

Commerce d'influence décomplexé

chronique publié(e) le 06/09/2017 par Capucine Truong

Pour la rentrée, @si s'est posté devant Touche pas à mon poste (TPMP). Et s'est aussi créé un compte Instagram. Il y a un rapport : sur le réseau social de photographies, certains chroniqueurs de TPMP monnayent des "posts sponsorisés", dans lesquels ils se mettent en scène avec les produits ...

Tous les contenus de ce dossier >