Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Minute de silence : un collège proteste contre BFM TV

Par le - 18h08 - vu

C'est une minute de silence qui a fait beaucoup de bruit. Le principal d'un collège de Caen a protesté, dans un communiqué, contre BFM TV. Dans un sujet évoquant le projet d'un journal rendant hommage à Charlie Hebdo, la chaîne d'info continue a glissé que "quelques élèves n'ont pas respecté la minute de silence". Ce que conteste le principal. @si a tenté de comprendre l'origine du malentendu. 

Tout est de la faute de Johnny et Spinou. Dans un message posté sur Facebook (par un certain "Jul Spinou"), et amplement relayé sur Twitter (notamment par "Laurent Johnny"), BFM TV est accusée d'avoir bidonné un reportage dans un collège. "Un collègue a lancé le projet Charlie Monod pour lequel nous avons reçu hier BFM TV qui a passé trois heures avec les élèves. (...) Ce matin, nous avons découvert avec horreur que le reportage se terminait par "ici aussi, comme ailleurs, des élèves ont refusé la minute de silence". A aucun moment, cela n'a été évoqué pour la simple et bonne raison que la minute de silence a été très émouvante et respectueuse. Un vrai moment de partage. Ce média a utilisé nos images pour illustrer ses propos racistes et polémiques", écrit cet internaute qui semble être un enseignant.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Le reportage en question a été diffusé jeudi 15 janvier sur BFM TV. Il était censé illustrer les différentes manières dont les enseignants ont abordé les attentats. Au collège Jacques-Monod, dans le quartier "La Folie-Couvrechef" à Caen, une classe de troisième a par exemple réalisé un journal spécial pour rendre hommage à Charlie Hebdo. Ouest-France a notamment évoqué ce projet de journal composé de quarante caricatures (document PDF).

Exemple de caricature

Exemple de caricature publiée dans "Charlie Monod"

Un beau projet, sauf qu'en une phrase, BFM TV a tout gâché : "Une mise en pratique des valeurs de la République que le collège entend poursuivre avec d'autres classes, car ici, comme ailleurs, vendredi dernier, quelques élèves n'ont pas respecté la minute de silence", conclut la voix off.

Le principal du collège, Lahoucine El Gerssifi, a aussitôt répliqué en publiant un communiqué sur le site du collège : "La communauté éducative est outrée par l’inexactitude des propos rapportés. A aucun moment, il n'a été dit que les élèves avaient refusé de participer à la minute de silence. Au contraire, tous nos élèves ont eu une attitude digne et remarquable. Ils ont fait preuve d'une grande maturité et d'un sens de la responsabilité à la hauteur des évènements effroyables qui ont secoué notre République. Ici, le collège a fait son travail et a été à la hauteur", assure le principal.

Mais alors pourquoi BFM TV assure-t-elle, au contraire, que quelques élèves "n'ont pas respecté la minute de silence" ? Contacté par @si, le principal du collège, qui a refusé de nous répondre dans un premier temps pour ne pas alimenter la polémique, nous livre les raisons du pataquès : "Un surveillant a entendu que des élèves ne souhaitaient pas participer à la minute de silence. Par précaution, je les ai reçus à 8h30, dans mon bureau. Ça a duré cinq minutes, j'ai fait de la pédagogie".

Refusant de préciser ce qui s'est dit dans son bureau, El Gerssifi précise que ces trois élèves étaient externes : finissant à 11h30, ils n'étaient pas censés participer à la minute de silence. "Finalement, ils sont restés jusqu'à 12h, nous dit-il. Tout s'est très bien passé et les élèves ont été exemplaires". Selon lui, l'erreur de BFM serait liée à "une mauvaise interprétation" de ses propos lorsqu'il a évoqué le cas de ces trois élèves. Trois élèves sur un collège qui en compte 550.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Charlie Hebdo : on n'a pas fini de rire

Charlie Hebdo : seconde plainte de la veuve d'une victime

suivi publié(e) le 30/03/2017 par Capucine Truong

Le "poison des millions" de Charlie Hebdo referait-il surface ? Mercredi 22 mars, Gala Renaud, la veuve de Michel Renaud, l’une des victimes de l’attentat du 7 janvier 2015 à Paris, a déposé une nouvelle plainte contre l'hebdomadaire et son directeur de publication Riss, pour abus de ...

Vignette Benyettou

La promotion controversée du "djihadiste repenti" Farid Benyettou

Polémique autour du livre de l'ancien mentor de Chérif Kouachi

observatoire publié(e) le 12/01/2017 par Juliette Gramaglia

L'ancien mentor de Chérif Kouachi, l'un des terroristes de Charlie Hebdo, Farid Benyettou, a publié Mon djihad, itinéraire d'un repenti (Ed. Autrement). Un ouvrage co-écrit avec Dounia Bouzar, l'ancienne "Mme Déradicalisation" subventionnée par l’État et chouchou des médias, critiquée par...

nouveau media

Charlie Hebdo, menacé sur Facebook, porte plainte

suivi publié(e) le 12/08/2016 par la rédaction

Des insultes et des menaces. Charlie Hebdo a déposé plainte contre X pour de nouvelles menaces de mort postées sur la page Facebook du journal, rapporte aujourd’hui Le Parisien : "Une enquête, confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police ...

Tous les contenus de ce dossier >