Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Tablettes : France Culture et le Huff Post "oublient" de citer @si

Par le - 17h16 - grrr !

L'avenir de la presse passe-t-il par le copier/coller ? La directrice exécutive de l'Ecole de journalisme de Sciences Po Paris et productrice à France Culture, Agnès Chauveau, consacrait une chronique à l'avenir de la presse sur tablette, ce dimanche dans Soft power, le "magazine des Internets de France Culture".

Reprise aujourd'hui sur le Huff Post, la chronique titrée "L'avenir de la presse passe-t-il par la tablette ?" débute sur le même constat que l'enquête d'@si publiée la veille : depuis le lancement de l'iPad en janvier 2010, la presse se pose la question de son salut par la tablette. Problème : outre la structure identique, des phrases entières de notre article ont été reprises telles quelles dans la suite de la chronique de Chauveau... sans que l'enquête d'@si ne soit jamais citée.

Comp 2

Il est toujours possible que par le plus grand des hasards, Agnès Chauveau ait formulé ses idées dans le même ordre et avec les mêmes mots qu'@si sans jamais avoir consulté l'article... Alors comment être sûr que ce n'est pas le cas ? Grâce à une info exclusive : le chiffre de 1 500 consultations quotidiennes du quotidien tablette de Ouest France que cite Chauveau n'est pas une donnée publique et ne se trouve pas dans le livre de Vincent Mas et Cyril Petit, seule source citée par la directrice de l'école de journalisme. Le chiffre a été obtenu par @si lors de son enquête et on ne le retrouve nulle part ailleurs.

Contactée par @si, Agnès Chauveau explique "être sûre d'avoir mis le lien dans le backoffice du Huffington Post" qui a dû "sauter à l'édition" (les papiers sont repris par l'équipe du Huffington Post). "C'est emmerdant comme situation. Je n'ai pas le temps de citer à l'antenne toutes mes sources, j'avais 7 ou 8 liens pour cette chronique, mais je veille toujours à les rajouter sur internet", détaille-t-elle, assurant au passage qu'elle contactera au plus vite l'équipe du Huff Post pour ajouter le lien manquant.

Soft Power

L'occasion de lire notre enquête : Non, la tablette n'a pas (encore) sauvé la presse : quatre ans après, tentative de bilan


Abonnez-vous !
|