Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Démission gouvernement : la presse belge critique Le Point

Par le - 18h14 - lu

Rien compris ? Le Point se fait étriller par la presse belge pour avoir établi un lien de cause à effet entre la démission du gouvernement d'Elio Di Rupo (PS) et la victoire du parti nationaliste flamand N-VA aux élections législatives. "Le Premier ministre répond à la victoire des nationalistes flamands en présentant au roi ce lundi la démission de son gouvernement", peut-on lire sur le site du Point. Faux, répondent les observateurs de la vie politique belge.

Le Point n'a-t-il rien compris à la politique belge ? Interrogé par les Inrocks, Dave Sinardet, politologue à l'université de Bruxelles, réfute le lien fait entre la démission du gouvernement et les résultats des élections législatives : "C’est normal, il y a eu des élections, le gouvernement doit immédiatement démissionner, pour former un nouveau gouvernement. En Belgique, c’est comme ça à chaque fois." Régis Dandoy, chercheur en sciences politiques à l'Université libre de Belgique, propose cette explication :"Le changement probable de l’assise parlementaire du gouvernement sortant suite à la consultation de l’électeur et la volonté d’éviter que les actes d’un gouvernement encore investi de ses pleins pouvoirs n’influencent le processus de formation de la nouvelle équipe en cours peuvent expliquer cette coutume qui veut que le gouvernement démissionne suite à des élections".

 


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <
nouveau media

Enfin, le journal belge 7 sur 7 raille aussi l'approximation : "Erreur de l'AFP ou des rédactions? Certains journalistes français semblent en tout cas avoir beaucoup de mal à se retrouver dans notre système électoral."


Elisabeth Denys


Abonnez-vous !
|