Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

"Les enfants appartiennent à l'Etat" : la fausse citation d'une sénatrice

Par le - 13h13 - vu

Elle poursuivra en diffamation tous ceux qui lui attribueront ces propos : "Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents. Ils appartiennent à l'Etat". Depuis plusieurs mois, cette citation de la sénatrice socialiste Laurence Rossignol traîne sur la toile pour alimenter plusieurs rumeurs et une pétition du collectif Civitas. Or, Rossignol assure ne pas avoir prononcé cette phrase. @si a retrouvé l'extrait vidéo.

Le 27 janvier 2014, le collectif Civitas a lancé une pétition intitulée : "Nos enfants n'appartiennent pas à l'Etat". Objectif ? Défendre l'école à domicile, les écoles "hors contrat" car l'Education nationale voudrait "endoctriner" les enfants. Et qui dit endoctrinement, dit forcément l'enseignement de la théorie du genre (et autres rumeurs infondées). La pétition s'appuie sur une citation attribuée à Laurence Rossignol : "Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents, ils appartiennent à l’Etat", aurait-elle déclaré le 5 avril 2013 dans l'émission de Taddeï. Cette citation traîne un peu partout sur la toile : ici, ici ou encore .

On a retrouvé l'extrait de Ce soir ou jamais. Or, la citation qui circule est erronée. Dans un débat consacré à la laïcité, Rossignol explique effectivement que "les enfants n'appartiennent pas à leurs parents". Mais jamais, elle ne précise qu'ils appartiennent à l'Etat. C'est pour défendre la neutralité de l'école laïque qu'elle a prononcé la première partie de la phrase.

Voici la citation exacte : "La laïcité, c'est ce qui protège l'enfant et garantit aux enfants les mêmes droits et l'accès aux mêmes valeurs. Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents. Donc la République doit leur offrir... [elle est coupée]. Chaque enfant doit pouvoir accéder à des lieux qui lui permettront lui-même, ensuite, de faire son choix. C'est le cadre de l'école publique".

 Extrait vidéo   picto

Comment expliquer que la citation ait-été tronquée par la suite ? Un tweet, publié le soir-même de la diffusion de l'émission, est peut-être à l'origine de la rumeur :

tweet tweet

Interrogée sur Europe1, Laurence Rossignol a fait savoir qu'elle porterait plainte contre tous les sites qui relaieraient cette citation erronée : "Ces propos sont diffamatoires, parce qu’ils associent mon nom et ma pensée à un totalitarisme et aux pires dictateurs donc ils portent atteinte à mon honneur. Ils méritent des suites judiciaires que je compte leur réserver. J’ai l’intention de porter plainte en diffamation contre ceux qui utilisent cette phrase et en font une phrase clé de leur propagande. Je vise l’ensemble des sites et des mouvements qui appuient toute leur argumentation sur cette phrase falsifiée comme le collectif JRE ou Egalité et Réconciliation".

L'occasion de lire la chronique de Daniel Schneidermann : "Ecole : une panique masturbatoire".


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Rumeurs : publier d'abord, vérifier ensuite

Charlie Titanic

Charlie, contre l'Internet qui nivelle tout

le neuf-quinze publié(e) le 27/04/2015 par Daniel Schneidermann

Au moins, ils ont de la suite dans les idées. Quand elle manque d'inspiration, l'équipe de Charlie Hebdo retrouve un de ses marronniers préférés : Internet. Cette semaine (dans le numéro avec le Titanic des migrants en couverture), ils s'y mettent à deux, rien moins que le directeur et le ...

Libé1

Polémique en ligne sur une "chaîne de musulmans" autour de la synagogue d'Oslo

Comment une approximation de Reuters enflamme les sites d'extrême droite

observatoire publié(e) le 24/02/2015 par Vincent Coquaz

Un hoax pro-musulman ? Suite au rassemblement de 1 300 personnes en soutien à la communauté juive à Oslo, à l'appel de jeunes musulmans, une controverse est née sur deux sites conservateurs américains, avant d'être reprise par un site d'extrême droite français, Dreuz.info. Selon eux, il n'y...

Le premier qui fait le lien entre mon nom et cet article, je le griffe

Avant le faux tigre du 77, pumas et panthères avaient déjà été repérés en France

Bestiaire des félins imaginaires qui ont rugi dans la presse depuis soixante ans

observatoire publié(e) le 16/11/2014 par Sébastien Rochat

Inutile de vous rendre dans un zoo, il suffit de se balader en Seine-et-Marne, en Bourgogne ou dans le Pas-de-Calais pour croiser des panthères et des pumas en liberté. Après la publication de notre article sur le faux tigre du 77, plusieurs @sinautes ont retrouvé des histoires similaires. En ...

Tous les contenus de ce dossier >