Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

"Les enfants appartiennent à l'Etat" : la fausse citation d'une sénatrice

Par le - 13h13 - vu

Elle poursuivra en diffamation tous ceux qui lui attribueront ces propos : "Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents. Ils appartiennent à l'Etat". Depuis plusieurs mois, cette citation de la sénatrice socialiste Laurence Rossignol traîne sur la toile pour alimenter plusieurs rumeurs et une pétition du collectif Civitas. Or, Rossignol assure ne pas avoir prononcé cette phrase. @si a retrouvé l'extrait vidéo.

Le 27 janvier 2014, le collectif Civitas a lancé une pétition intitulée : "Nos enfants n'appartiennent pas à l'Etat". Objectif ? Défendre l'école à domicile, les écoles "hors contrat" car l'Education nationale voudrait "endoctriner" les enfants. Et qui dit endoctrinement, dit forcément l'enseignement de la théorie du genre (et autres rumeurs infondées). La pétition s'appuie sur une citation attribuée à Laurence Rossignol : "Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents, ils appartiennent à l’Etat", aurait-elle déclaré le 5 avril 2013 dans l'émission de Taddeï. Cette citation traîne un peu partout sur la toile : ici, ici ou encore .

On a retrouvé l'extrait de Ce soir ou jamais. Or, la citation qui circule est erronée. Dans un débat consacré à la laïcité, Rossignol explique effectivement que "les enfants n'appartiennent pas à leurs parents". Mais jamais, elle ne précise qu'ils appartiennent à l'Etat. C'est pour défendre la neutralité de l'école laïque qu'elle a prononcé la première partie de la phrase.

Voici la citation exacte : "La laïcité, c'est ce qui protège l'enfant et garantit aux enfants les mêmes droits et l'accès aux mêmes valeurs. Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents. Donc la République doit leur offrir... [elle est coupée]. Chaque enfant doit pouvoir accéder à des lieux qui lui permettront lui-même, ensuite, de faire son choix. C'est le cadre de l'école publique".

 Extrait vidéo   picto

Comment expliquer que la citation ait-été tronquée par la suite ? Un tweet, publié le soir-même de la diffusion de l'émission, est peut-être à l'origine de la rumeur :

tweet tweet

Interrogée sur Europe1, Laurence Rossignol a fait savoir qu'elle porterait plainte contre tous les sites qui relaieraient cette citation erronée : "Ces propos sont diffamatoires, parce qu’ils associent mon nom et ma pensée à un totalitarisme et aux pires dictateurs donc ils portent atteinte à mon honneur. Ils méritent des suites judiciaires que je compte leur réserver. J’ai l’intention de porter plainte en diffamation contre ceux qui utilisent cette phrase et en font une phrase clé de leur propagande. Je vise l’ensemble des sites et des mouvements qui appuient toute leur argumentation sur cette phrase falsifiée comme le collectif JRE ou Egalité et Réconciliation".

L'occasion de lire la chronique de Daniel Schneidermann : "Ecole : une panique masturbatoire".


Abonnez-vous !
|

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Analyse des rumeurs : les chevilles de Kim Jong-un

lu publié(e) le 06/10/2014 par Vincent Coquaz

"Kim Jong-un est si gros, à cause du fromage qu'il mange, qu'il s'est cassé les deux chevilles." Comme toujours, difficile de distinguer le vrai du faux concernant les "informations" à propos du régime nord-coréen. Mais pour suivre l'évolution de cette rumeur, il existe désormais un outil : ...

montage Echo + ham&high

Angleterre : intox aux rats géants

buzz publié(e) le 17/04/2014 par la rédaction

"Des super-rats mutants envahissent Liverpool. Les rongeurs géants résistent au poison". C’est ce qu’apprenaient les lecteurs du Liverpool Echo, au saut du lit, dimanche 13 avril. Accompagnant l’article: la photo d’un rat géant, tenu par la queue par un individu. Un cliché fort ...

nouveau media

Le petit coiffeur et le grand chef d'État

suivi publié(e) le 16/04/2014 par Alain Korkos

Cette histoire fait depuis hier les délices de la presse grand-bretonne : un coiffeur londonien a apposé sur sa vitrine un portrait de Kim Jong-un assorti du texte suivant : « Le cheveu triste aujourd'hui ? 15% de réduction sur les coupes pour homme du mardi au jeudi pendant le mois d'avril. »...

Tous les contenus de ce dossier >