Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Revenu de base : débats en ligne

Par le - 14h10 - éconaute

A la veille de la clôture de l’initiative citoyenne européenne qui doit rassembler un million de signatures pour ouvrir un débat au Parlement européen - elle en compte aujourd'hui 250 000 -, le revenu de base connaît une percée médiatique dans la presse en ligne française.

Pour cette mise en lumière, deux sites ont sollicité Stanislas Jourdan, coordonateur du mouvement français pour un revenu de base et animateur du site revenudebase.info. Dans le blog du Monde consacré aux alternatives offertes en temps de crise, Jourdan explique tout l’intérêt d’un tel revenu qui "permettrait une répartition plus juste de nos richesses et gommerait ainsi l’inégalité des chances". Selon lui, "le revenu de base serait non seulement la pierre angulaire [d’une] nouvelle forme de sécurité sociale mais il constituerait un début de réponse face à de nombreux maux de notre société sur le plan démocratique, dans notre rapport au travail, à l’argent… Bref, le revenu de base nous donnerait tous un peu de pouvoir pour réellement participer au changement de société que nous sommes de plus en plus à désirer."

Jourdan souligne l’existence d’une initiative citoyenne européenne lancée il y a un an dans l’objectif de porter la question au Parlement européen et, pourquoi pas, de proposer un projet de directive européenne : "jusqu’ici près de 250 000 citoyens ont signé notre initiative. Trop peu encore pour aller jusqu’au bout mais il est encore possible d'ajouter sa voix jusqu'au 14 janvier en signant ici." Rappelons qu’il faut un million de signatures pour valider l’initiative.

Copie écran du blog du Monde picto

Revenu de base

Le revenu de base est également à l’honneur sur le site Reporterre, quotidien de l’écologie qui interroge lui aussi Jourdan en focalisant sur l’intérêt écologique de la proposition, par ailleurs défendue en son temps par Europe Ecologie Les Verts (EELV). Jourdan soutient qu’un tel revenu permet "de rendre socialement viables les taxes écologiques, avec l’idée d’une tarification progressive sur l’énergie par exemple. Aujourd’hui, on dit qu’il faut que l’essence coûte plus cher pour que les gens consomment moins de pétrole. Dans la réalité, sans revenu de base, cela peut être antisocial: les gens qui prennent leur voiture tous les matins pour aller à l’usine en seront les premières victimes. Pourtant, il faudra bien parvenir à intégrer le coût environnemental dans le prix des ressources. Le revenu de base permet de lever ce dilemme en garantissant à tous l’accès aux besoins de première nécessité". Notons enfin cet article publié sur un blog de Rue 89 tenu par "une écolo joyeuse", l'eurodéputée EELV Karima Delli, qui voit dans le revenu de base une idée simple, juste, efficace et émancipatrice.

Pour autant, le revenu de base fait débat comme nous avons pu le constater dans cette chronique mais aussi dans le forum qui lui est associé puis dans notre émission consacrée à cette utopie – ou plutôt à deux utopies : celle du revenu de base et celle du salaire à vie défendue par Bernard Friot. Un débat auquel ne se soustrait pas le mouvement animé par Jourdan puisque le site a accueilli le point de vue de Guillaume Allègre, économiste à l’OFCE, auteur d’une note argumentée (à lire ici au format PDF) plutôt sceptique quant aux promesses d’une telle mesure. Pour Allègre, "si le revenu de base n’est pas une idée stupide, ce n’est pas non plus la réforme miracle décrite par ses défenseurs : véritable couteau suisse — social, écologiste, émancipateur — de la réforme de la protection sociale".

Pourtant en accord avec les constats formulés par les promoteurs du revenu de base, Allègre penche davantage vers une baisse du temps de travail et un système de revenu minimum garanti de type RMI/RSA dans une version améliorée. Une position contestée par Marc de Basquiat, docteur en économie et spécialiste du sujet, qui, sur le site revenudebase.info, estime que l’économiste de l’OFCE ne s’en tient qu’à "des éléments partiels, secondaires ou anecdotiques. Rien sur la simplification fiscale associée, ni sur le cumul avec d’autres revenus, ni sur les gains de compétitivité de nos entreprises, ni sur la réduction de la pauvreté, et surtout rien sur la liberté !" Des reproches sitôt contrés par Allègre qui répond à de Basquiat, toujours sur le site revenudebase, en développant certains de ses arguments. Comme quoi, ce débat passionnant a de beaux jours devant lui.

>> L’occasion de lire ou relire la chronique de l’éconaute et de voir ou revoir (ou rerevoir) notre émission en compagnie de Bernard Friot, Baptiste Mylondo et Michel Husson.


Abonnez-vous !
|