Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

L'Express.fr retire une interview d'Haski critiquant Perdriel

Par le - 18h11 suivi

Perdriel sacrifie-t-il le bébé Rue89 pour sauver le Nouvel Obs ? C'est ce que déclarait Pierre Haski à Renaud Revel de l'Express dans un entretien publié sur le site, avant que celui-ci ne soit retiré. Par ailleurs, les journalistes de Rue89, en grève, animent le site Rêve89 avec les témoignages édifiants de blogueurs maison.

Haski blog express

"Pour sauver son journal, Perdriel sacrifie le bébé". Pierre Haski, fondateur de Rue89 s'en prend à Claude Perdriel dans une interview à l'Express.fr. Problème : 30 minutes après sa publication, cette interview (encore lisible en cache, ici) a été retirée du site. Dans cette interview retirée du blog de Renaud Revel, Haski disait notamment son inquiétude sur l'avenir de Rue89 et disait comprendre l'exaspération de son équipe.

Quelques minutes après la publication, Revel a retiré l'article, sur demande de Haski, assure-t-il. Joint par @si, il confie un malentendu : "On s'est mal compris, nous nous sommes parlés ce matin, et je pensais que tout cela pourrait faire un entretien". Quelques minutes après la mise en ligne, un échange houleux avec Claude Perdriel, patron du groupe, aurait convaincu Haski d'en demander le retrait à son confrère de L'Express. Toute autre version à la rédaction en chef de Rue89, où l'on se déclare "consterné" par cette dépublication.


Par ailleurs, les grévistes de la rédaction publient sur Reve.89.com les témoignages des blogueurs du site. Des mots qui représentent selon la rédaction, la "troisième voix qui a fait l’ADN de Rue89 depuis 2007". Ex-journaliste à Libé, Jean-Pierre Thibaudat résume la situation ainsi :"C’est un peu comme un propriétaire qui augmenterait le loyer de mon appartement tout en me piquant la salle de bain (et en la remplaçant par un robinet), proprio dont je n’ai jamais vu la tête tout passant par une agence. Que faire? Déménager? Aller prendre une douche avec des seaux d’eau devant la maison du proprio? Rester dans l’appart car j’ai trop de plaisir à être là? Accepter sans protester, ça fout les boules”. Reve89 logo

D'autres interpellent la rédaction, en voyant cette période comme un possible tournant pour le site. "Quel devenir pour elle (Rue89, ndlr)? C’est à vous de choisir, car vous êtes les décideurs de ce que doit être Rue89 à terme. Mon point de vue, c’est que vous avez tout à gagner à retrouver l’indépendance, l’originalité, la liberté" écrit Damien Jayat en prenant Mediapart comme possible exemple. Le site publie également un série de commentaires d'internautes lus par la rédaction, allant du "vous avez tout mon soutien" à "c'est pas comme si on vous avait pas prévenu".

Màj 18 h 45 : la rédaction en chef de Rue89 se déclare "consternée" par la dépublication

Par Justin Delépine


Abonnez-vous !
|